Cyclone Bejisa : Risques de submersion dans l’Ouest de l’île

Dégradation rapide à l’approche du cyclone Bejisa sur l’ensemble de l’île de la Réunion et risques de submersion dans l’Ouest de l’île en raison de l’intensité du phénomène. Des phénomènes conjugués de forte houle, de sur-cote de  » marée de tempête  » et de la marée montante à fort coefficient augmentent le risque de submersion dans les zones côtières de l’Ouest.

cyclone-bejisa

Source : IPR

Carte de vigilance Météo France :

vigilance

Carte des risques de submersion (Planète Vivante) (google Maps à partir des sources IPR)

carte_risques_submersion

Risques de submersion  (cliquer ici pour agrandir)

Une dizaine de familles étaient déjà en cours d’évacuation dans le quartier de l’Etang Saint-Paul. D’autres évacuations sont à prévoir sur le littoral ouest, notamment à Saint-Leu…

« Le mur de l’oeil du cyclone – là où les vents sont les plus violents – devrait passer au plus proche de l’île en fin d’après-midi, les côtes ouest et sud-ouest restant les plus exposées. Des rafales allant de 150 à 200 km/h sont attendues, ainsi que des vagues de plus de 10 mètres. » (Source : IPR)

Le centre de l’ouragan Irene à 190 km de New York

Selon le bulletin du Hurricane National Center, publié à 9h00 UTC, Irene se déplace le long des côtes du New Jersey et devrait atteindre les environs de New York et le Sud de la Nouvelle-Angleterre aujourd’hui. Contrairement à ce qu’indiquent certains médias, Irene n’est pas encore arrivée sur la ville de New York : ce sont les bandes extérieures de l’ouragan qui, en raison de la taille de celui-ci, sont sur la ville… Scientifiquement un ouragan est déclaré comme ayant touché un point précis lorsque son centre est au-dessus de ce point ! Donc il est inexact de titrer que Irene est arrivé à New York… Un peu de précision ne nuit pas… car les impacts ne sont pas les mêmes !

Résumé et extraits du bulletin du NHC à 9h00 UTC :

Localisation : 39°2 de latitude Nord par 74°5 de longitude Ouest

à environ 25 km au Sud-Sud-Est d’Atlantic City et 190 km au Sud-Sud-Ouest de New York

Les vents maximum soutenus soufflent à 120 km/h et ils s’étendent du centre de l’ouragan jusqu’à 205 km vers l’extérieur.

Déplacement vers le Nord-Nord-Est à 30 km/h

Minimum dépressionnaire  958 Hpa

Image satellite animée du déplacement d’Irene

Source : NASA et Wunderground

Lire la suite

Ouragan Irene : Le centre de l’ouragan devrait toucher terre dans les prochaines heures (27/08/2011)

Résumé du bulletin du NHC de 9h00 UTC (11h00 heure française) :

Localisation : 34°1 de latitude Nord par 76°5 de longitude Ouest

A environ 55km au Sud de Cape Lookout (Caroline du Nord) et environ 155 km au Sud-Ouest de Cape Hatteras (Caroline du Nord)

Vents maximum soutenus : 150 km/h

Déplacement : Nord-nord-est à 22 km/h

Minimum dépressionnaire : 952 Hpa

Irene est un ouragan de catégorie 1 sur l’échelle de Saffir Simpson (proche d’une intensité de catégorie 2 au moment où il touchera terre). Un affaiblissement est attendu ensuite mais Irene restera un ouragan lors de son passage près des côtes jusqu’en Nouvelle-Angleterre. Des vents d’une intensité de ceux de l’ouragan (150km/h) souffleront jusqu’à 150 km depuis le centre du système vers l’extérieur.

Un point de mesure de la NOAA, situé à Cape Lookout, a rapporté dans la matinée des vents de 98 km/h avec des rafales à 126 km/h…

Carte de repérage des lieux en alerte ouragan (Planète Vivante d’après NHC)

Lien

Lire la suite

Ouragan Irene se rapproche de la côte Est des Etats-Unis (26 août 2011- 21h00 UTC)

Selon le bulletin du National Hurricane Center (NHC) émis à 21h00 UTC, l’ouragan Irene se rapproche de la côte orientale des Etats-Unis

Résumé de situation :

Localisation : 31°7 de latitude Nord par 77°4 de longitude Ouest à environ 425 km au Sud-Sud-Ouest du Cap Hatteras en Caroline du Nord.

Vents maximum soutenus : 160 km/h avec des rafales supérieures

Mouvement actuel : vers le Nord à 22km/h

Minimum dépressionnaire au centre : 951 Hpa

Trajectoire estimée par le NHC à 3 jours

Cliquer sur la carte pour l’agrandir

Lire la suite

Karl, ouragan de catégorie 1 dans le golfe du Mexique

Karl est passé au stade d’ouragan depuis cet après-midi (15 heures UTC). Il se renforce et une alerte ouragan (hurricane warning) a été émise le long de la côte mexicaine.

3 ouragans sont donc actuellement au-dessus de l’Atlantique

Google Earth, images satellites de la NASA

A 21h00 UTC, l’ouragan Karl se situait à 265 km de Veracruz  et 415 km de Tuxpan au Mexique. Il se déplaçait vers l’Ouest à 19 km/h avec des vents moyens de 130 km/h. Le minimum dépressionnaire au centre était de 977 HPA. Le NHC (National Hurricane Center) dans son bulletin de 21h00 UTC, estimait que Karl pourrait s’intensifier encore avant de toucher terre dans le golfe du Mexique et atteindre quasiment le stade d’un ouragan majeur.

Prévision de trajectoire de Karl

Source : NHC

Impacts prévisibles sur la côte du Mexique :

- Marée de tempête provoquant une élévation du niveau de la mer entre 1 m80 et 2 m75 au-dessus du niveau moyen à l’endroit où le centre de l’ouragan touchera terre ainsi qu’au Nord.

- Le vent commencera à souffler assez fort dès demain matin (heure locale) et se renforcera dans la journée

- Les précipitations liées à l’ouragan Karl pourraient atteindre un cumul de 130 à 250 mm au centre et au Sud de la côte du golfe du Mexique avec des cumuls isolés de 380 mm dans les montagnes de l’intérieur. Ces fortes pluies pourraient causer des inondations subites et des coulées de boue.

La Mission de surveillance de la NASA a envoyé aujourd’hui 3 avions qui ont survolés l’ouragan Karl en raison de la rapide intensification du phénomène.

Source : NASA (Mission ouragan GRIP)

Le passage de Karl sur la presqu’île du Yucatan a entraîné des inondations et environ 600 familles ont été affectées.

Source : El Universal (Mexique)

Une alerte a été émise dans l’Etat de Veracruz. Rappelons que la saison des pluies particulièrement violente accompagnée de précipitations anormales a déjà tué 25 personnes dans la région de Veracruz et on dénombre 3,5 millions de sinistrés dans le Sud-Est du Mexique. Les inondations sont loin d’être jugulées comme le montre cette vidéo tournée aujourd’hui.

Par ailleurs, l’ouragan Igor, rétrogradé en catégorie 3 après un survol aérien, continuera d’affecter les îles sous le Vent, Porto Rico, les îles Vierges, Hispaniola et une partie des Bahamas pendant les 48 prochaines heures.

Tempête tropicale Bonnie menaçant la Floride et le Golfe du Mexique

La dépression tropicale, formée au Sud des Bahamas le 22 juillet 2010, a été baptisée ce matin (23 juillet) tempête tropicale Bonnie après un vol « Hurricane Hunters » (chasseurs d’ouragans) (image ci-dessous).

Source : Weather Underground

Le bulletin du NHC (National Hurricane Center), publié à 6h00 UTC, le centre de la tempête tropicale Bonnie se situait à environ 23°8 de latitude Nord et 77°5 de longitude Ouest, se déplaçant vers le Nord-Ouest à environ 26 km/h. Un virage dans la trajectoire vers l’Ouest-Nord-Ouest est prévu pour aujourd’hui. Les prévisions actuelles donnent un passage proche ou au-dessus de Florida Keys et du sud de la Floride vendredi puis une direction vers l’Est du Golfe du Mexique la nuit prochaine et samedi.

Trajectoire de la tempête tropicale Bonnie (estimations à 5 jours)

Source : NHC

Les vents moyens soufflaient à près de 65 km/h avec des rafales plus fortes. Un lent renforcement de la tempête est possible durant les 48 prochaines heures. Les vents de tempête s’étendent principalement du centre vers le Nord-Est sur plus de 75 km. Une station météo a relevé des vents soutenus de tempête sur Cay Staniel, au Bahamas. Le minimum dépressionnaire est de 1007 HPA.

Carte de localisation et des alertes en vigueur (tempête tropicale Bonnie)

Source : Carte Google Maps élaborée par Marie Sophie B.D. à partir des données du NHC

Risques liés à Bonnie

Des conditions de tempête s’étendent sur le Nord-Ouest des Bahamas actuellement. Les conditions météorologiques ont déjà commencé à se détériorer sur les côtes de Floride et les Keys.

Un total de précipitations accumulées pourrait atteindre entre 50 et 100 mm sur le Sud de la Floride avec des maximum isolés de 150 mm. Sur le Nord-Ouest des Bahamas, les quantités de pluie attendues sont comprises entre 75 et 130 mm avec des maxima possibles de 175 mm.

Des marées de tempête pourraient entraîner des élévation de niveau d’eau dans une proportion de 30 à 60 cm sur le Nord-Ouest des Bahamas et le Sud de la Floride (y compris sur les Keys).

Par ailleurs, La tempête tropicale Bonnie force à nouveau BP à suspendre temporairement le forage sur son puits de secours dans le golfe du Mexique. Les 65 bateaux travaillant sur zone ont reçu l’ordre d’évacuer le site, ordre émanant du gouvernement américain alors que la tempête pourrait atteindre la zone durant le week-end. Cette évacuation pourrait retarder l’avancement des travaux de 10 à 15 jours.

Après le passage de la tempête Xinthia !!!

Bonjour à tous les fidèles lecteurs de Planète Vivante ! De retour après 3 jours difficiles et sans électricité… mais beaucoup d’entre nous ont perdu leurs maisons, certains la vie… J’ai pris quelques photos des environs de Charron, dimanche après-midi. La petite ville de Charron, en Charente-Maritime est encore sous l’eau et de nombreux autres villages. Le niveau de l’eau a commencé à baisser un peu mais ce soir le coefficient de marée est encore à 108, ce qui ne facilite pas la tâche des sauveteurs. De même, en Vendée, département qui a été très touché, très fortement à La Faute-sur-Mer et à l’Aiguillon : 33 morts annoncés en Vendée par la sécurité civile de Paris et 4 personnes portées disparues selon le Préfet. Notre village à 10 km de la mer à vol d’oiseau a eu beaucoup de chance : des dégâts matériels, coupure générale d’électricité non terminée à ce jour pour certains habitants mais pas d’inondations.

Dimanche après-midi, la mer était à 3 km de Marans (Charente-Maritime, cf. carte ci-dessous), très impressionnant ! Beaucoup de pertes pour les agriculteurs et pour les habitants… Le sel risque d’empêcher les cultures pour un certain temps… une tempête qui va laisser des traces.

De part et d’autre de la route D105, Marans, 17, 28/02/2010

Photo MarieSophie, le 28/02/2010

Les autres photos sont visibles sur Flickr.