Fermeture de la centrale de Kashiwazaki-Kariwa


Complément d’informations sur les fuites de la centrale nucléaire de Kashiwazaki-Kariwa.Ce retard très regrettable dans la communication des risques potentiels ne fait que confirmer l’évidence d’une prise de responsabilité vis-à-vis des études de terrains avant l’implantation des centrales nucléaires.

Voici quelques communiqués auxquels vous pouvez vous reporter.

REUTERS/ISSEI KATO Des pompiers inspectent la centrale nucléaire de Kashiwazaki-Kariwa au Japon, le 18 juillet 2007, deux jours après le violent séisme qui l’a ébranlée. Le Monde/AFP

h_4_ill_936612_nucle_2.jpg

Communiqué Le Monde 18.07.07 | 10h32 : La centrale de Kashiwazaki-Kariwa reste fermée après le séisme

Article du correspondant de RFI à Tokyo, Frédéric Charles : Fermeture temporaire de la centrale de Kashiwazaki
« Le maire de Kashiwazaki a ordonné ce mercredi la fermeture temporaire de la centrale nucléaire, après le violent séisme de lundi qui a déclenché un incendie et de légères fuites radioactives. Le gouvernement japonais a réprimandé la direction de la centrale pour avoir réagi avec trop de lenteur au séisme. Les dégâts seraient plus importants que prévu. »

Communiqué Reuters dans L’Express

2007-07-18t103810z_01_nootr_rtridsp_3_ofrwr-japon-seisme-fuite-20070718.jpg

Greenpeace France
Japon : La centrale japonaise de Kashiwazaki-Kariwa

kashiwazaki-kariwa.jpg

« Cette affaire nous rappelle encore une fois à quel point les centrales nucléaires sont vulnérables à l’égard des catastrophes naturelles. Elles constitue une menace sérieuse pour les populations et l’environnement aux alentours, déclare Jan Beranek, chargé de campagne nucléaire pour Greenpeace international. Il y a un risque réel au Japon, mais aussi ailleurs, de tremblements de terre plus importants, d’autres catastrophes naturelles, ainsi que d’actes de malveillance voire d’attaques terroristes qui pourraient conduire à des accidents nucléaires bien plus sérieux. »

« Le nucléaire fait obstacle aux vrais solutions contre les changements climatiques, en détournant les ressources et les investissements qui pourraient être utilisés pour le développement massif des renouvelables, sources d’énergie sûres, propres, inépuisables et à la disposition de tous, conclut Jan Beranek. De plus, avec les changements climatiques, les risques de catastrophes naturelles vont se multiplier, rendant plus vulnérables encore les centrales nucléaires et menaçant notre sécurité. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.