Pérou : Magnitude 5,9 pour une réplique


Selon l’AP – Vendredi 17 août, 16h40, une réplique de magnitude 5,9 sur l’échelle de Richter a secoué hier de nouveau le Pérou touchant fortement la ville de Pisco, suivie de 6 autres répliques relativement fortes. »Depuis le puissant séisme, d’une magnitude 8, qui a frappé le Pérou mercredi soir, au moins 18 répliques de magnitude 5 ou plus puissantes ont été ressenties. »
Ceci perturbe énormément les recherches de disparus sous les décombres.

104724215-seisme-au-perou-des-corps-continuent-d-etre-extraits-des.jpg
© 2007 AFP

16159844.jpg
REUTERS/STR
Des secouristes péruviens cherchent des survivants dans les décombres, jeudi 16 août, à Pisco.

Selon EuroNews : « Les villes de Pisco, Chincha, Canete et Ica ont été les plus touchées par le séisme. La ville de Pisco aurait été détruite de 70 à 80% lors du premier tremblement de terre. La plupart des habitations sont détruites. Les équipes de secours tentent de localiser d’éventuels survivants dans les ruines… Les bilans provisoires font état d’au moins 450 morts et plus de 2000 blessés. Les aides alimentaires arrivent au compte goutte dans les localitées sinistrées… La plupart des habitants ont été contraints d’allumer des feux dans les ruines de leurs maisons pour faire face à l’hiver austral qui sévit actuellement dans le pays andin. Une grande partie du sud du pays est privée de courant et d’eau potable.

3023896644-seisme-au-perou-des-corps-continuent-d-etre-extraits-des.jpg
© 2007 AFP

Les appels aux dons du sang se multiplient. Les hôpitaux manquent également de médicaments. Les coupures d’électricité sont fréquentes… Les autorités péruviennes ont dépêché des hélicoptères pour évacuer les blessés graves vers Lima, la capitale, où ils pourront être mieux pris en charge. Ce tremblement de terre est l’une des plus graves catastrophes naturelles qu’ait connu le pays depuis près de 40 ans.
 »

L’ONU, L’Europe, les Etats-Unis et les pays limitrophes ont offert leur aide au Pérou. Mais selon l’AFP – Samedi 18 août, 08h55, « à Chincha, à bout de nerf, privés de toit, d’eau et d’électricité, les sinistrés de cette ville de 300.000 habitants sont désespérés par la lenteur des secours. Ils craignent aussi les centaines de trafiquants de drogue, meurtriers, violeurs ou voleurs, éparpillés dans la nature depuis leur évasion de la prison de haute sécurité de Chincha à la faveur du séisme. »

3343821628-peruvian-soldiers-organize-boxes-of-aid-to-be-sent-to.jpg
© 2007 AP
Peruvian soldiers organize boxes of aid to be sent to the earthquake affected areas at the National Stadium in Lima, Friday, Aug. 17, 2007.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.