Séisme de 5,9 dans la baie de San Francisco


AP – Mercredi 31 octobre, 04h54

« Un séisme d’une magnitude préliminaire de 5,6 a frappé la baie de San Francisco mardi soir.

636503686-la-californie-sous-la-menace-du-big-one-un-seisme.jpg

AFP – Mercredi 31 octobre, 15h24

« La crainte du « Big One », un séisme d’une magnitude exceptionnelle qui pourrait faire jusqu’à 150 milliards de dollars de dégâts en Californie, a été ravivée par le tremblement de terre qui a frappé mardi soir le nord de cet Etat américain. »

Les experts estiment que les importantes ruptures de la partie sud de la faille de San Andreas, qui traverse l’Etat dans sa longueur, ont lieu environ tous les 150 ans. Or les deux derniers tremblements de terre majeurs de Californie remontent à exactement 150 ans (El Tejon, 1857) et 101 ans (San Francisco, 1906), avec une magnitude d’environ 8 dans les deux cas.

En janvier dernier, des sismologues réunis à l’Université de Californie du sud (USC) de Los Angeles ont souligné l’imminence du « Big One ». « On pourrait dire que la faille de San Andreas dans son segment sud-est enceinte de neuf mois », a expliqué Thomas Jordan, directeur du Centre de sismologie de Californie du sud.

Avec l’urbanisation accélérée de la Californie au siècle dernier — 360.000 habitants en 1857 pour tout l’Etat, 18 millions pour la seule mégalopole de Los Angeles/San Diego aujourd’hui — les conséquences d’un tremblement de terre majeur pourraient être catastrophiques malgré le respect de normes sismiques pour les bâtiments.

Le coût humain s’éléverait à 150 morts et 5.000 blessés, selon cette même étude.

La faille de San Andreas, dont les bords se déplacent en moyenne de quelques centimètres par an, est surveillée en permanence grâce à des sismographes, des appareils de détection laser des déplacements de la croûte terrestre et des repérages par GPS.

Mais les modélisations pour l’occurence des tremblements de terre « sont sujettes à caution et l’intervalle entre des séismes importants varie beaucoup », reconnaissait récemment un expert américain, Yuri Fialko, dans la revue scientifique Nature. »

Au vu de l’intérêt de ce communiqué, je me suis permise d’en reproduire une grande partie.

2 réflexions sur “Séisme de 5,9 dans la baie de San Francisco

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.