Bali conference : dec 13th …


Dès 10h46 heure française, un communiqué de l’AP déclarait :

« L’Union européenne boycottera les discussions sur le climat conduites par les Etats-Unis le mois prochain à moins que Washington ne consente à un effort substantiel et n’accepte de négocier de réductions importantes des émissions de gaz à effet de serre (GES), a annoncé le ministre allemand de l’Environnement.

« S’il n’y a aucun résultat à Bali, il n’y aura pas de réunion des économies majeures » sur la sécurité de l’énergie et le changement climatique, a souligné Sigmar Gabriel, faisant référence à une série de discussions séparées lancée à l’initiative du président américain George W. Bush en septembre.

Climate protesters getting their message across

cop13_13_2_348.jpgUNFCC

Les Etats-Unis ont invité seize autres grands pays industrialisés y compris des pays européens ainsi que la Chine, le Japon et l’Inde pour discuter d’un éventuel programme national de réductions volontaires des GES, contrairement aux objectifs contraignants préférés par l’UE et les autres pays actuellement réunis à Bali. »

 

A 11h40, un communiqué de Reuters annonçait :

 » L’Union européenne et les Etats-Unis se sont mutuellement accusés jeudi de faire obstacle à la rédaction de la déclaration finale de la conférence des Nations unies sur le climat. Parmi les sujets de discorde, les Etats-Unis, le Japon et l’Australie s’opposent à ce qu’un objectif de réduction de 25 à 40% des émissions de gaz à effet de serre par rapport à 1990 d’ici 2020 soit fixé pour les pays riches.

 

L’Union européenne, qui milite pour l’inscription de ces objectifs chiffrés dans la déclaration finale afin de montrer que les pays riches ont la volonté de prendre la tête de la lutte contre le réchauffement climatique, accuse les Etats-Unis d’être le principal obstacle aux discussions à Bali.

Cette fourchette de réduction des émissions figurait dans la dernière mouture du projet de déclaration finale.

« Nous sommes un peu déçus que le monde entier attende encore les Etats-Unis », a déclaré Humberto Rosa, secrétaire d’Etat du Portugal à l’Environnement. Le Portugal assume la présidence tournante de l’Union européenne et Rosa est le négociateur en chef de l’UE à la conférence de Bali.

Les Etats-Unis emploient un nouveau vocabulaire à ce sujet – engagement, leadership – mais les mots ne suffisent pas. Nous avons besoin d’actes. C’est le principal point de blocage », a-t-il dit à Reuters.

Si nous échouons à Bali, il sera inutile de participer à une réunion (sur le climat) des grands pays industrialisés » organisée par les Etats-Unis, a par la suite ajouté Rosa.

Tout en réitérant son opposition aux objectifs chiffrés, Washington a toutefois réaffirmé sa volonté de participer au prochain traité.

La cible de 25 à 40% de réduction des émission d’ici 2020 pour les pays riches découle des travaux du Groupe intergouvernemental d’experts sur les changements climatiques (Giec).

Le Giec a reçu cette année, avec l’ancien vice-président américain Al Gore, le prix Nobel de la Paix. Après avoir formellement reçu sa récompense cette semaine à Oslo, Gore est arrivé jeudi à Bali pour y prononcer un discours face aux délégués.

De Boer a souligné que toutes les questions en suspens devront être résolues d’ici vendredi midi (04H00 GMT) afin que la déclaration finale puisse ensuite être traduite dans les six langues officielles de la conférence. Les discussions lors des conférences de l’Onu sur le climat se prolongent généralement jusque tard dans la nuit le dernier jour.

Reuters – Jeudi 13 décembre, 09h34
Le Premier ministre norvégien Jens Stoltenberg à la tribune.

761347207-blocage-a-bali-sur-des-objectifs-climatiques-chiffres.jpg
UNFCC

3658271649-climat-reunion-hawaii-sans-aucun-sens-sans-accord-bali-avertit.jpg
AFP – Jeudi 13 décembre, 12h53
UNFCC

Portugal’s Environment Secretary Humberto Rosa (R) and Pakistani ambasador to Brazil Muhammad Shaukat take part in the Ministerial Meeting on Environment and Sustainable Development: « Si nous devions échouer à Bali, ça n’aurait aucun sens de tenir cette réunion des principaux émetteurs », a fait valoir jeudi Humberto Rosa, secrétaire d’Etat portugais à l’environnement, dont le pays préside actuellement l’UE.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.