Communiqué AP : les Etats-Unis exemptés de négocier sur les GES ?


AP 6heures (heure française)

1461600314-conference-de-bali-le-responsable-du-climat-l-onu-tres.jpg

« Le projet de déclaration de la conférence de Bali exempte les Etats-Unis de négocier sur l’objectif d’une réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) plus exigeante que celle prévue par le protocole de Kyoto, selon un exemplaire du document obtenu par l’Associated Press.

Les Etats-Unis, qui n’ont pas ratifié le protocole de Kyoto, se sont opposés à la volonté de l’Union Européenne et des pays en développement de voir figurer dans la déclaration finale l’objectif de réduire les émissions de GES dans une fourchette de 25 à 40% d’ici 2020.

Le projet de déclaration finale de la conférence, qui doit s’achever vendredi, suggère donc que cet objectif ne concerne que les 37 pays industrialisés qui ont ratifié le protocole de Kyoto en 1997, ce qui exclut de fait les Etats-Unis. (…)

Selon l’ONU, un accord doit être trouvé d’ici 2009 pour que le système soit en place à temps à l’expiration du protocole, en 2012.A la veille de la fin de la conférence, les participants craignaient jeudi que les débats ne débouchent sur une déclaration a minima en raison du refus américain de soutenir les objectifs de réduction des émissions de GES »

NUSA DUA AFP 8h00 (heure française) :

« Au cours d’une conférence de presse, Yvo de Boer, le secrétaire exécutif de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), a tenu à rectifier en soulignant que la nouvelle rédaction s’appliquerait également aux Etats-Unis mais en ajoutant toutefois: « Mon sentiment est que la rédaction n’est pas encore très claire ».

« Demain (vendredi) à midi, il sera trop tard ».

Ses propos faisaient écho aux inquiétudes des principales ONG présentes à Bali qui ont dénoncé plus tôt la « dynamique destructrice » des Etats-Unis dans les discussions et appelé à renverser la vapeur durant les prochaines 36 heures de négociations.

« J’ai le sentiment que parce que de nombreux sujets ont été transférés au haut niveau (de négociations) et reliés entre eux, nous sommes d’une certaine façon dans une situation où tout passe ou tout casse », a ajouté M. de Boer.

Il s’est dit « très inquiet sur le rythme des choses ». « Si nous n’arrivons pas à obtenir un texte pour l’avenir, c’est tout le châteu de cartes qui va s’écrouler ».

L’objectif principal de la conférence de Bali est de tracer une feuille de route de négociations, que les ONG veulent ambitieuse, pour prolonger au-delà de 2012 le protocole de Kyoto, seul outil international pour freiner les émissions des gaz à effet de serre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.