Bali conference : dec. 14th Compromis ou voie sans issue ?


Selon une dépêche de l’AP ce matin à 9h heure française, on semblait se diriger vers une solution de compromis lors du dernier jour de la conférence de Bali. Cependant, les Etats-Unis, le Japon et plusieurs gouvernements s’opposaient toujours à un document final contenant une proposition de baisse des émissions de GES des pays industrialisés de 25% à 40% en 2020.

3626592795-bali-pourrait-s-achever-sans-fixer-d-objectifs-pour-2020.jpg

Reuters – Vendredi 14 décembre, 07h47

Toutefois, la conférence planchait toujours sur l’ajustement du document à 18h heure de Bali (11h00 heure française) dépassanr ainsi le délai de clôture fixé au départ.

« Les Etats-Unis et l’Union européenne, soutenue par les pays en développement, sont engagés dans un bras de fer sur la mention éventuelle d’une fourchette à considérer pour les réductions des émissions de gaz à effet de serre.

Les Etats-Unis refusent toute référence chiffrée. » (AFP – Vendredi 14 décembre, 11h39 NUSA DUA (AFP)

Mais le dernier texte soumis par la présidence indonésienne de la conférence même s’il ne contenait plus de fourchettes de réduction des GES de 25 à 40% et seulement une réduction sur 10 à 15 ans, ne faisait pas du tout l’unanimité, alors que les recommandations du GIEC avaient disparu du document final…

euronews – Vendredi 14 décembre, 13h45

« A Bali, la conférence sur le climat touche à sa fin vendredi sans qu’aucun accord n’ait été encore conclu. Pire, le texte de compromis proposé renonce à l’objectif de réduire de 25 à 40% les émissions de gaz à effet de serre des pays industrialisés d’ici 2020. Stavros DIMAS, le Commissaire européen à l’Environnement: « Nous continuons d’insister pour qu’une référence à une fourchette indicative de baisse des émissions de CO2 d’ici 2020 basée sur les travaux scientifiques du GIEC soit incluse pour les pays développés. La feuille de route de Bali doit avoir un objectif clair. »

AFP – Vendredi 14 décembre, 16h19
« La conférence de Bali était partie vendredi soir pour un marathon nocturne dans le but de surmonter les divergences et d’arracher un accord sur le futur régime de lutte contre le réchauffement climatique.

Les Etats-Unis – désormais seul pays industriel à ne pas avoir ratifié Kyoto – refusent d’inscrire toute référence chiffrée donnant la mesure des réductions d’émissions à entreprendre, contrairement à l’Union européenne.

Il s’agit d’une fourchette – dans le préambule – allant de 25 à 40% d’ici 2020 par rapport à 1990, dont les Etats-Unis redoutent qu’elle « préjuge » de futures contraintes.

Dans le même temps, les pays en développement refusent toute mention de leurs propres émissions tant que les nations les plus riches n’ont pas pris d’engagement fort. »

443536945-pays-developpes-et-emergents-s-affrontent-a-bali.jpg
Reuters – Vendredi 14 décembre, 17h40

Selon une dépêche de l’AFP – il y a 1 heure 41 minutes (20h20 heure française), « la conférence de Bali s’approchait samedi dans la nuit d’un accord englobant l’ensemble des pays développés, dont les Etats-Unis, et les pays en développement dans la lutte contre le changement climatique, selon le dernier texte en circulation.

En revanche, les négociations se poursuivaient en groupe restreint de six ministres (Etats-Unis, Russie, Chine, Inde, Union européenne et Tuvalu) sur le préambule du texte, particulièrement litigieux, qui doit fixer les termes de la référence à la science, selon les délégués français.

« L’aspect le plus politique du texte final reste en négociations toute la nuit », a déclaré la secrétaire d’Etat française Nathalie Kosciusko-Morizet.

L’évocation d’une fourchette de réduction de -25 à -40% des émissions en 2020 par rapport à 1990, rejetée par les Etats-Unis et le Canada notamment, semble être abandonnée. Elle pourrait être remplacée par une simple référence non chiffrée aux travaux du Groupe d’experts intergouvernementaux sur l’évolution du climat (Giec). « 

« Reuters – 22h10

2211822967-la-conference-de-bali-sur-le-climat-se-dirige-vers.jpg

« Signe des tensions auxquelles ont donné lieu les discussions, qui ont déjà dépassé la date limite du 14 décembre, le secrétaire général de l’Onu Ban Ki-moon fera un retour non programmé à la conférence samedi matin.

Une réunion ministérielle de haut niveau, qui avait pour tâche de négocier la dernière mouture du projet d’accord, a pris fin samedi aux premières heures. Le document sera présenté en séance plénière aux 189 pays représentés à Bali. La séance doit commencer à minuit GMT ».

 

Il ne faut pas oublier que ces pourparlers, commencés le 3 décembre par l’ONU à Bali, avaient pour but le lancement formel de deux années de négociations, devant aboutir, fin 2009, à un accord succédant au protocole de Kyoto, qui expire en 2012.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.