A propos de la fonte de l’Antarctique ?


Les scientifiques et les medias ont beaucoup parlé des problèmes de l’Arctique ces derniers temps. L’Antarctique revient sur le devant de la scène depuis une semaine, pour la bonne raison que ce continent n’est pas épargné non plus par le phénomène du réchauffement climatique.

C’est le Premier Ministre novégien, Jen Stoltenberg qui, suite à une visite dans la station scientifique norvégienne Troll, dans l’Est de l’Antarctique, a insisté sur le fait que les scientifiques sonnent l’alarme concernant le danger de fonte rapide des glaces de l’Antarctique, qui ferait monter le niveau des océans du globe.

4006001476-le-premier-ministre-norvegien-tire-la-sonnette-d-alarme-sur.jpg

Photo prise le 20 janvier 2008/REUTERS/Alister Doyle

Le continent antarctique est le plus vaste domaine polaire de la planète, situé dans l’hémisphère Sud : grand comme une fois et demie les Etats-Unis, il porte suffisamment de glace pour élever le niveau des océans de près de 60 mètres si tout fond. Alors que si la totalité de la calotte glaciaire du Groenland fond, par comparaison, le niveau des mers du globe montera de sept mètres.

antarctique_carte.png
Carte de l’Antarctique
Source :
CIA World Factbook

Rappel : Le GIEC/IPCC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) a déclaré que le niveau des mers du globe allait monter de 18 à 59 cm au cours du XXIe siècle du fait des émissions par les activités humaines de gaz à effet de serre. Ce qui donne largement à réfléchir sur la conduite que nous devons tenir au quotidien !!! La montée du niveau des mers pourrait menacer des villes côtières, certaines îles et les régions les plus basses déjà inondables comme les delta ou les marais. Cependant, en 2001, le rapport du Giec concluait dans le sens d’une augmentation de la calotte polaire de l’Antarctique.

Selon une étude publiée dans la revue Nature Geoscience, la fonte de la calotte glaciaire de l’Antarctique, qui contribue à la hausse du niveau des océans, s’est accélérée au cours de la dernière décennie. Deux zones sont particulièrement touchées par la fonte (plusieurs milliards de tonnes de glace) à l’ouest du continent, selon l’étude publiée par le journal Nature Geoscience. L’étude des images satellitales est déterminante pour les chercheurs afin de mesurer précisément la vitesse d’écoulement des glaces Elles ont permis de constater que « l’ouest de l’Antarctique avait perdu 132 milliards de tonnes de glace en 2006, contre 83 en 1996. A titre de comparaison, quatre milliards de tonnes de glace permettraient d’alimenter 60 millions de personnes en eau potable sur un an. « 4 milliards de tonnes de glace, c’est assez pour fournir de l’eau potable pendant un an au pays ». (Source : Jonathan Bamber, coauteur de l’étude ).

1497165587-la-calotte-glaciaire-de-l-antarctique-fond-de-plus-en.jpg
Photo d’archives/REUTERS/Deborah Zabarenko

antarctica_surface.jpg
Image de la NASA traité avec le logiciel World Wind (logiciel d’exploration de planètes via photographies satellites).
12 juin 2005 à 12h38

En ce qui concerne la partie Est de l’Antarctique, elle serait bien restée à peu près stable, les modèles réalisés par les chercheurs du Giec se révélant exacts ; il n’en est apparemment pas de même de la partie Ouest. Le bilan général montre alors une fonte globale de l’Antarctique, malheureusement en train de s’accélérer, au moins dans cette partie occidentale. Même si les auteurs de cette étude ne se prononcent pas de manière précise sur l’évolution future du taux de fonte de l’Antarctique dans les décennies à venir, ils soulignent que la part la plus importante de la perte de masse de l’Antarctique se situe au niveau de la mer d’Amundsen et de la partie nord de la péninsule Antarctique, qui a ainsi perdu 60 milliards de tonnes de glace en 2006, cette perte étant liée à une accélération de l’écoulement des glaciers à ces endroits.

ngeo102-f1.jpg

Les cercles indiquent la perte de masse (rouge) ou le gain (en bleu) dans les grands bassins. Les chiffres indiquent des gigatonnes par an. Crédit : Nature Geoscience et Futura-Sciences

d39ac4d55d.jpg
Un paysage de l’Antarctique. Crédit : Taaf, source Futura Sciences

Une réflexion sur “A propos de la fonte de l’Antarctique ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.