Fair Trade in Europe : Salon européen du commerce équitable


Le premier Salon Européen de Commerce Equitable a ouvert ses portes hier à Lyon pour les journées professionnelles et est ouvert au grand public le samedi 2 à partir de 13h et le dimanche 3 février à partir de 10h.

flyer_francais.jpg

On y retrouve Alter Eco, grossiste français en alimentaire qui mobilise 48 salariés pour 160 000 producteurs du Sud, regroupés en coopératives dans 25 pays, au travers de 130 produits alimentaires et cosmétiques. et dont le but est de rentabiliser au maximum les débouchés pour les producteurs, en quantité et en qualité et de démontrer les valeurs ajoutées d’une économie alternative.

logo.gif

Carte des producteurs

carte2.jpg

Cette carte permet de retrouver les différents pays producteurs par un simple clic sur les drapeaux de chacun et de voir les coopératives associées.

Pour plus de renseignements sur les activités d’Alter Eco, je vous conseille de suivre les publications du blogs de Nicolas Mounard d’Alter Eco ici

Présents également : Artisans du Monde (pour un commerce équitable), 1er réseau de commerce équitable en France avec plus de 170 points de vente en France. Vente, information et éducation et sensibilisation et engagement sont les maîtres mots.

Alternativa 3, comercio justo, tu compra es su dignidad, localisé en Espagne, à Barcelone, importe et distribue des produits de commerce équitable. Nous produisons notre propre café en grain, moulu, soluble, et importons du sucre, du cacao, de l’artisanat et des textiles.

logoa3.gif

009000-09001g.jpg

Qu’est-ce que le commerce équitable ?

Le Commerce Equitable est un mouvement qui a été créé aux Pays-Bas au début des années 60. Il connait actuellement une forte croissance de ses ventes sur l’ensemble des marchés européen et nord-américain. Le commerce équitable est un commerce social qui a pour but d’établir un rapport d’échanges satisfaisants pour tous et qui a pour principe d’aider les coopératives d’artisans dans les pays du Sud afin qu’ils se développent de manière durable.

– assurer une juste rémunération du travail des producteurs dans les pays en développement

– ces dernier doivent, en échange garantir le respect des Droits de l’Homme comme l’interdiction du travail des enfants, la santé pour les travailleurs et leur sécurité dans leur activité, l’interdiction du travail forcé (esclavage), la non-discrimination hommes/femmes, entre personnes de différentes races et religions, le contrôle du nombre d’heures de travail…

Le commerce équitable en chiffres :

L’Europe regroupe 60 à 70% des volumes commercialisés et offre donc ses principaux débouchés au commerce équitable. Les ventes ont en moyenne progressé de 20% depuis 2000 par an et le commerce équitable est l’un des secteurs économiques les plus dynamiques de l’Europe.

On trouve des produits équitables dans plus de 55 000 supermarchés et plus de 2 800 boutiques spécialisées. Actuellement, environ 200 organisations importent des produits équitables en Europe et l’ensemble des filières bénéficie à plus de 5 millions de producteurs des pays du Sud.

Les organisations importatrices s’approvionnent pour 26% en Afrique, 40% en Asie et 34% en Amérique latine.

Max Havelaar ou le commerce au service du développement

logo-home.gif

Max Havelaar France est une association de solidarité internationale à but non lucratif, représentant français du mouvement international Fairtrade (Fairtrade labelling organisations FLO) qui est le noeud de tout ce système et qui est basée à Bonn en Allemagne.

Max Havelaar n’est donc pas une marque mais une association apposant un label sur des produits, garantissant ainsi les principes du commerce équitable.

3 systèmes de certification du commerce équitable coexistent : Max Havelaar, Fairtrade et Transfair qui ont fusionné avec l’apparition de FLO-Cert (organisme de contrôle du label) même si les noms sont restés.

Aujourd’hui, Max Havelaar délivre un label de commerce équitable à différents produits de consommation courante comme le café (le plus connu), le thé, le miel, la banane, le cacao, le sucre, les fruits frais et les jus de fruits. Depuis peu un label est également délivré au coton, aux cosmétiques et aux fleurs.

carte-r-a-fbdfe.jpg
Le réseau FLO dans le Monde : en vert les pays producteurs

en bleu les pays consommateurs. Source : website Max Havelaar

Son but : utiliser le commerce pour permettre à des paysans et employés de l’hémisphère sud de vivre de leur travail, en toute autonomie.

Il y aurait encore beaucoup de choses à expliquer, découlant du commerce équitable comme le tourisme durable avec l’association Tourism For Development dont vous pouvez retrouver le website ici et qui propose un tourisme avec des partenaires labélisés.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.