Entre mangroves et lagon : île de Mayotte


Les mangroves sont les formations végétales caractéristiques des littoraux abrités tropicaux et subtropicaux dont les palétuviers sont les espèces dominantes. Au sens le plus large ce sont des vasières de la zone intertropicale colonisées par les forêts de palétuviers et qui sont caractéristiques des littoraux chauds et humides mais que l’on peut trouver aussi à des latitudes plus sèches (mangroves de la mer Rouge) et plus fraîches (mangroves australiennes de l’Etat de Victoria).

La video ci-dessous nous présente un survol de la mangrove de l’île de Mayotte.

Les mangroves ont besoin des eaux de la terre et des marées pour se nourrir, et de sols côtiers et des dépôts de limon provenant de l’érosion des terres d’amont, sur lesquels prendre appui pour s’établir. Les marées nourrissent la forêt et les sédiments riches en minéraux charriés par les fleuves enrichissent le marécage. Ainsi, les mangroves doivent leur forme et leur nature à des influences aussi bien marines que terrestres.

Les mangroves, qui sont les écosystèmes terrestres les plus productifs, sont aussi une ressource naturelle renouvelable. Toutefois, les mangroves du monde sont menacées de toutes parts. Leur habitat est détruit par la construction de barrages, le détournement des rivières, le développement extensif de l’agriculture et de l’aquaculture dans la zone intercotidale qui finit généralement par s’assécher.

La disparition des mangroves suscite de graves préoccupations dans de nombreux pays en développement, tant au plan environnemental qu’économique. En effet, à l’interface entre la mer et la terre, les mangroves jouent un rôle fondamental en modérant les crues des moussons et en protégeant les côtes. Dans le même temps, leur production primaire fait vivre de nombreuses espèces d’animaux et d’oiseaux sauvages et alimente des pêcheries d’estuaires et côtières.

« La FAO rapporte aujourd’hui que 20% des mangroves dans le monde ont été détruites depuis 1980, mais qu’un ralentissement des pertes serait en cours devant la prise de conscience de l’importance de ces écosystèmes pour les êtres humains, la faune et la flore. » selon le centre de nouvelles de l’ONU

En complément, à lire :

Disparition alarmante des mangroves

– The World mangroves world-mangrove.pdf

3 réflexions sur “Entre mangroves et lagon : île de Mayotte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s