Changements climatiques : l’ONU et le monde à la recherche de solutions


banner_cc.jpg

Mardi 11 février 2008, c’est ouvert l’Assemblée générale de l’ONU pour les 2 jours de débat sur le changement climatique.

« Les leaders des Nations unies doivent travailler ensemble pour trouver un accord vers la fin de l’année 2009 afin de limiter les émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial, s’adapter à l’impact du changement climatique et fournir le financement et la technologie nécessaires » a déclaré le Secrétaire général de Nations Unies, Ban Ki-Moon, devant l’Assemblée Générale hier.

Durant le débat, un groupe s’est réuni sur le thème « Partenariat pour le changement climatique ».

Les intervenants sont intervenus sur l’approche intégrée de l’Europe en termes de politique de changement climatique, y compris sur les objectifs ambitieux de l’Union Européenne pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et promouvoir les énergies renouvelables.

Ils ont souligné que les partenariats doivent être basés sur la solidarité, la bonne foi et la sincérité, impliquant à la fois des Gouvernements, le secteur privé et la société civile. Les questions fondamentales du Protocole de Kyoto (adaptation, réduction, financement et technologie) doivent rester au premier plan lors des discussions futures.

La difficulté de l’Afrique à combattre le changement climatique et sa possibilité à faire face au problème de l’eau et à la dégradation des terres cultivables dans les zones arides a également été évoqué.

Un second groupe a travaillé sur le thème « Répondre au challenge multiple par des solutions »

Les intervenants ont discuté du besoin de stratégies pour promouvoir de nouvelles technologies, y compris de celles pouvant aider au développement, et celles plus complexes concernant par exemple le Sahel et la protection des ressources alimentaires locales en cas de catastrophes naturelles.

Il a été souligné que le Programme de Développement de Nations unies (UNDP) et le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (UNEP) avaient regroupé leurs forces sur des questions stratégiques et des projets d’adaptation, pour permettre aux pays les plus petits de profiter d’aides pour leurs projets environnementaux. Une meilleure coordination du financement des programmes d’adaptation, mais aussi l’existence d’initiatives internationales et d’un système de gouvernance mondiale sont nécessaires pour agir sur le changement climatique, tant dans les pays en développement que dans les pays industrialisés.

Pour plus de détails se reporter au pdf. suivant en anglais : onu_11_fevrier_2008.pdf

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.