Cyclone Ivan : Les sinistrés de Madagascar


La vulnérabilité de Madagascar s’est accentuée avec le choc des intempéries. Le pays va devoir trouver des ressources supplémentaires à la fois à l’intérieur du pays — en procédant à l’amélioration impérative de la mobilisation des recettes fiscales — et à l’extérieur — sous forme d’un accroissement de l’aide.

Bilan provisoire : 22 morts.

Quatre jours après le passage d’Ivan, le nombre des sinistrés est très important et « les autorités malgaches commencent à y voir un peu plus clair sur l’étendue des dégâts et les zones prioritaires en terme d’aide. Le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC) a sollicité hier officiellement la Croix-Rouge malgache pour déployer les moyens en sa possession. Aussi, la plate-forme d’intervention régionale de l’océan Indien de la Croix-Rouge devrait rentrer en action dans les prochaines heures avec le concours des Forces armées de la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI), qui affréteront un Transall pour le transport d’une douzaine de tonnes de matériel d’urgence ». (Journal de l’île de la Réunion 21:02/08)

Sainte-Marie :

photo_jir_01.jpg

– 7 000 à 8 000 sinistrés.

– 75 % d’habitations détruites : cases en matériaux légers mais aussi bâtiments administratifs endommagés (poste de gendarmerie, hôpitaux, écoles, postes, centres de santé et douanes) et hôtels touchés à 80 %, et détruits à hauteur de 50 %.

photo_jir_02.jpg photo_jir_03.jpg

– Réseau électrique très endommagé mais L’électricité, mais ayant été rétabli dans une partie de la ville principale.

– Grande partie de la population privée d’eau car grosse canalisation détruite.

– Liaison entre aéroport et la ville coupée en raison de la rupture d’une digue. Cependant en dépit du fait que l’île est coupée en 2 à une vingtaine de kilomètres au nord et que la circulation est rendue très difficile à cause de nombreux arbres déracinés, les avions en provenance du pays peuvent se poser.

A lire : le récit de 2 rescapés bloqués à Ste-Marie dans L’Express de Madagascar

Les risques sanitaires : cf. Les risques sanitaires liés aux catastrophes climatiques

Lors des catastrophes naturelles les épidémies sont souvent un des risques majeurs dans les jours qui suivent. Les conditions de précarité des hébergements provisoires sont grandes et le froid et l’humidité règnent dans la région de Tananarive. L’accès à l’eau est réduit en raison de l’augmentation incroyable de son prix au litre !!! Donc manque d’eau, entrainant des conditions d’hygiène mauvaises et l’impossibilité de se nourrir correctement.

C’est également à Sainte-Marie où la population n’a pas toujours accès à l’eau potable. Et le pire est à craindre si aucune disposition n’est prise dans les prochains jours.

En effet des maladies contagieuses comme le paludisme, les diarrhées, les dermatoses, les infections respiratoires qui en général apparaissent dans les 10 jours suivant l’installation des sinistrés sont à craindre.

Vétusté des hébergements de secours, manque d’hygiène et de propreté et environnement insalubre favorisent les épidémies, en dépit de la prévention effectuée avant la saison cyclonique dans les régions à risques (distribution de kits d’urgence dans 17 régions sur 22). Par ailleurs, dans de nombreux endroits, l’hébergement semble insuffisant par rapport au nombre de réfugiés.

A lire dans l’Express de Madagascar les conditions des sinistrés

Distribution de riz, de médicaments et d’argent :

Principalement dans la région entre Toamasina et Fénérive-Est, ainsi que celle de

Carte Google Maps interactive du bilan et de l’aide au sinistrés avec quelques vidéos :

en collaboration avec Jogany 

carte.jpg

Sources :

Les Nouvelles

Midi Madakasigara

L’Express de Madagascar

Le Journal de l’île de la Réunion

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.