Cyclone Ivan : l’aide humanitaire à Madagascar


La prise en charge des sinistrés devient de plus en plus difficile car le bilan s’alourdit sur la Grande Île. Beaucoup de personnes vivent dans des conditions précaires faute d’infrastructures suffisantes, mais l’aide internationale se met en place. (Source : La Tribune de Madagascar)

p05_-4-cfae2.jpg
Familles en attente d’hébergement à Antananarivo (Tribune de Madagascar)

L’UNICEF, parmi les premiers à réagir, commence à être débordée : « « L’ampleur des dégâts est telle que les fonds de l’Unicef ont dû être alloués pour accélérer les réponses », souligne Bruno Maes, représentant résidant de l’Unicef à Madagascar. Pour le moment, l’Unicef n’a pu aider que 1 500 familles dans la capitale, contre 30 000 autres dans les provinces. Mais les 200 000 personnes espèrent toutes de l’aide. « Nous prévoyons des kits Wash pour 250 000 personnes dans les plus brefs délais », ajoute Bruno Maes, conscient des besoins urgents de ces sinistrés » (L’Express de Madagascar 28/02/08).

La JICA (Japan International Cooperation Agency) expédie des secours pour un montant de 15 millions de yens, y compris des réservoirs portables de 4.000 litres, des citernes en plastique, des couvertures de protection en plastique et des nattes pour dormir. Les provisions seront expédié par voie aérienne depuis l’entrepôt du JICA’S en Afrique du Sud à la capitale de Madagascar (Antananarivo) sur les premiers vols disponibles. (Source: Japan International Cooperation Agency le 28 février 2008)

Le WPF (United Nations World Food Program, PAM en français), suite à l’appel international du gouvernement malgache, a commencé à fournir une aide alimentaire aux dizaines de milliers de personnes affectées par le cyclone Ivan.

wfp_logo_home_transparent.gif

A Antananarivo, le WFP a déjà distribué des rations de trois jours de Biscuits à haute énergie (HEB) à 2.000 personnes vivant dans des tentes. La distribution a été concentrée sur les personnes les plus vulnérables, y compris les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes et celles qui allaitent.

Sur la côte Est de Madagascar, région la plus affectée et sur l’île de Ste-Marie complètement dévastée, le WFP a distribué 500 kg de HEB dans l’immédiat pour s’assurer que les personnes les plus vulnérables pouvaient faire face.

Lundi 25 février, le WFP a commencé à fournir une aide alimentaire aux personnes réfugiées dans des camps à Antananarivo en partenariat avec deux organisations non gouvernementales, Asern (Madagascar) et Reggio Terzo Mondo (Italie) Le WFP distribuera un mélange de soja et de grain nutritif à un des camps et des HEB aux sept autres camps. Des distributions d’aliments de base et ensuite un système « travail contre nourriture » commencera le long de la côte Est dans les prochains jours.

wfp170637.jpg

Toutes les décisions touchant à l’intervention sur le terrain sont prises pendant les réunions de coordination quotidiennes à Antananarivo, qui sont coordonnées par le BNGRC en présence de toutes les organisations humanitaires.

Selon le BNGRC, 73 personnes ont été tuées par le cyclone Ivan, et environ 240.000 ont été affecté, 148.500 sont sans abri, et parmi elles presque 20.000 à Antananarivo. A partir de ces évaluations données par le gouvernement, le WFP a évalué qu’environ 140.000 personnes nécessiteront aux alentours de 2.000 tonnes d’aide alimentaire immédiate. Cependant, ces chiffres pourraient changer puisque des évaluations supplémentaires sont en cours pour de plus grandes précisions.

Le WFP s’était préparé pour la saison cyclonique en faisant des stocks alimentaires dans des emplacements stratégiques. Actuellement, il a en réserve environ 3.000 tonnes de nourritute, y compris du riz, dans un entrepôt de Toamasina. Cependant, étant donné les évaluations du nombre de bénéficiaires, le WFP risque de manquer de riz et d’huile végétale en avril. Les dégâts infligés par le cyclone posent également un défi logistique puisque beaucoup de communautés affectées ne sont plus accessibles par la route et il pourrait être difficile de leur fournir de l’aide. C’est pourquoi, le WFP envisage de livrer l’alimentation par avion si nécessaire. (Source : United Nations World Food Programme le 27 février 2008)

L’USAID (United States Agency for International Development) a apporté par voie aérienne 320 rouleaux de couvertures de protection en plastique estimée à 213,100 $, y compris le transport, qui permettra d’abriter plus de 3.000 familles affectées. Elle a également fourni 100.000 $ supplémentaires pour CARE et le Programme Alimentaire Mondial de l’ONU (PAM) pour rétablir des communautés à leurs terres et distribuer une aide alimentaire. (Source: United States Agency for International Development , 25 février 2008)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.