Femmes et médias autour du monde : le réseau Internews (1)


Internews (Information Access for Everyone) a pour but d’améliorer l’accès à l’information à travers le monde par le biais des médias indépendants et en favorisant des politiques d’ouverture de la communication dans un intérêt public. Les programmes d’Internews sont établis sur la conviction qu’il est primordial de donner accès aux personnes par l’intermédiaire de nouvelles et d’informations diversifiées en les autorisant à participer afin qu’elles puissent se faire entendre.

Des journalistes interviewent une vendeuse de volaille lors d’un voyage d’études effectué au marché principal de la province de Hà Tây (Vietnam).

image3.jpg
Photo Sonny Inbaraj Krishnan/Internews Network


Créé en 1982, le réseau d’Internews est une organisation dont le siège est en Californie. Il travaille dans 70 pays, et a actuellement des bureaux dans 23 pays en Afrique, en Asie, en Europe, au Moyen-Orient et en Amérique du Nord. Le réseau d’Internews est un membre fondateur d’International Internews, une organisation basée à Paris, composé de 12 ONG travaillant sur le développement de médias. Internews a développé des programmes globaux spéciaux en journalisme sanitaire, journalisme environnemental, médias humanitaires, technologie de l’information et des communications, et gouvernance.

Des journalistes participent à un atelier sur le reportage relatif aux questions des genres à Dili (Timor Oriental)

image4.jpg
Photo Internews Network Timor Leste
De plus en plus de femmes journalistes interviennent dans des reportages sur les questions mondiales, comme la violence sur les femmes, les questions de genre ou la santé de celles-ci, souvent trop minimisées dans certains pays. Certaines questions essentielles comme les mariages forcés de femmes-enfants en Afghanistan et au Pakistan, le trafic de femmes en Asie et en Europe par exemple, sont souvent ignorées ou superficiellement couvertes superficiellement par les médias dans leurs pays propres.

Pour cette raison, Internews a développé des programmes spéciaux produits par et pour des femmes :

Un de ces programmes radio, « She Speaks, She Listens » est un programme sur les réfugiées du Darfour qui aborde la violence contre les femmes.

Internews reporters Houda Mahamat Malloum (left) and Al Haram Oumar (right) interview
Darfuri women at the Farchana refugee camp in Chad.

darfour.jpg

al-haram-at-gaga.jpg
Photo: Jaime Little

Al Haram (à gauche) reporter pour Internews interview in femme du Darfour au camp de réfugiés de Gaga au Tchad. Cette émission couvre maintenant plus de la moitié des camps de réfugiés. Les sujets incluent des études sur les services de santé mentale disponibles pour les femmes dans les camps, le rôle des campagnes de sensibilisation sur la violence sur les questions de genre et les services disponibles pour les mères des adolescentes. Un autre sujet est traité également par ce programme dans les camps de réfugiés : les risques et les craintes lorsque les jeunes filles et les femmes laissent doivent sortir des camps pour la corvée de ramassage de bois ; elles sont alors sous la menace des attaques et des viols.

Al Haram, une femme reporter (à droite) interviewe une femme darfourienne au camp de réfugiés Iriba au Tchad pour She Speaks, She Listens

image1.jpg
Jaime Little/Internews Network

A suivre…

Publicités

Une réflexion sur “Femmes et médias autour du monde : le réseau Internews (1)

  1. Chère Marie Sophie,

    Bravo pour ce billet très informatif sur la mission d’Internews. Vous serez probablement interessée de savoir que Houda Mahamat Malloum est l’une des 30 gagnantes des Every Human Has Rights Media Awards, organisée par la campagne Every Human Has Rights soutenue par les Elders et Internews Europe.

    Le reportage sur les violences à l’encontre des femmes à l’extérieur des camps de refugiées est consultable sur le site web des Media Awards : http://media-awards.everyhumanhasrights.org/content/violence-women-refugees-outside-camps

    Vous pourrez voter aussi consulter les 29 autres reportages sélectionnés et voter pour le prix du public récompensant le reportage le plus révélateur.

    Cordialement,

    Jun Matsushita
    Internews Europe

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s