Femmes et médias autour du monde : le réseau Internews (2)


Un autre programme développé par Internews est : « Meri Awaz Suno » (« Hear My Voice ») au Pakistan. Un programme de radio fait pour et par des femmes. Il s’agit d’une maison de production radiophonique féminine basée à Islamabad. Les programmes produits par l’équipe de Meri Awaz Suno concernent des questions d’information dans le domaine du quotidien féminin. Ces programmes sont diffusés sur 19 stations indépendantes à travers le pays.

Nabeela Aslam, journaliste pour « Meri Awaz Suno », interviewe une paysanne sans terre à Hyderabad, Sindh.

image5.jpg
Manisha Aryal/Internews Network Pakistan

Soutenu pas Internews Pakistan et financé par le Département d’Etat des Etats-Unis, ce projet d’émission radio indépendant est conçu pour augmenter le nombre de femmes travaillant dans les médias et se faire entendre plus facilement par leurs citoyens. L’équipe comprend 5 femmes journalistes préparant 2 émissions par semaine de 15 minutes chacune. Les programmes regroupent à la fois des interviews, des débats et des questions thématiques ; il est également prévu de pruduire une sorte de série sur la vie des femmes. Depuis ses débuts en novembre 2003, la radio a présenté une centaine de programmes comme « femmes parlementaires », « femmes dans le sport », « travail des enfants », « HIV/AIDS », « éducation des filles »etc.

Cette expérience au Pakistan est particulièrement intéressante car le taux d’alphabétisation est bas, ce qui signifie que seul un nombre limité de personnes est capable d’avoir accès aux informations à travers les journaux. Dans ce contexte, la radio est un moyen de communication efficace et accessible à un grand nombre. Selon l’Union fédérale des journalistes du Pakistans, seulement 3% des journalistes sont des femmes.

Sadia, journaliste à Internews enregistre une interview de survivants après un séisme au Pakistan

image8.jpg

La journaliste Sumeera Awan interview une victime de séisme dans le nord du Pakistan pour la radio Internews dans le cadre de l’émission humanitaire.

image6.jpg
MARK EDWARDS/STILL PICTURES/INTERNEWS

Dans les pays touchés par des catastrophes naturelles, des informations précises sont souvent aussi essentielles que l’alimentation, l’abri, l’assainissement, etc. Des médias locaux peuvent jouer un rôle essentiel qui peut même se révéler efficace pour le sauvetage de certaines populations. Les médias locaux permettent également que les populations affectées soient informées en permanence.

Nalina, une des journalistes du Sri Lanka qui a reçu une formation et qui travaille sur la surveillance suivant le tsunami dévastateur en indonésie en 2004.

image91.jpg

Internews forme très rapidement des personnes, ouvre des stations de radio et fournit l’équipement nécessaire sur les sites locaux endommagés et dispatche très vite des nouvelles importantes au sein des communautés affectées. Ce fut le cas en décembre 2004 à Aceh en Indonésie et au Sri Lanka après le tsunami.

A suivre…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.