Inondations catastropiques en Afrique : la Namibie


Les fortes pluies continuent à provoquer de fortes inondations en Namibie, en Angola, en Afrique australe ainsi qu’au Mozambique.

inondations_namibie.jpg
Source : ReliefWeb Maps : unosat_fl_nam080305.pdf

Cette carte illustre les inondations détectées sur les images satellites dans les régions affectées de Omusati, Oshikoyo et Oshana en Namibie jusqu’au 4 mars 2008. Les aires inondées ont été répertoriées selon 3 catégories différentes : en rouge,  les zones les plus touchées ; en orange, celles qui ont probablement été inondées mais moins que les précédentes ; et en bleu, les zones pré-inondées en novembre 2007. L’analyse de ces inondation a été effectuée par les données enregistrées entre le 20 février et le 4 mars 2008 par le satellite MODIS Terra & Aqua. Il s’agit donc d’une analyse préliminaire qui n’a pas encore été vérifiée sur le terrain, mais qui donne déjà une idée de l’ampleur de ces inondations.

L’état d’urgence a été déclaré en Namibie suite aux fortes pluies qui ont provoqué des inondations dans le nord et le Centre du pays, ainsi que dans le pays voisin l’Angola depuis déjà 3 semaines.  42 personnes sont mortes en Namibie et des milliers d’autres ont été déplacées du Centre et du Nord du pays, depuis janvier dernier et d’autres inondations sont attendues dans les régions déjà dévastées du nord et de l’est du pays.

Les premières migrations climatiques ont donc commencé. D’après ces sources, 4.500 personnes ont été déplacées par les inondations dans les régions habituellement arides du nord de la Namibie suite aux pluies diluviennes en Angola.

« Gabriel Kangowa, le responsable de l’Unité de gestion des situations d’urgence de la Namibie a déclaré que les pluies diluviennes dans la partie nord du pays voisin, l’Angola et les pluies torrentielles en Namibie ont transformé les plaines inondables habituellement arides en fleuves déchaînés, qui emportent les infrastructures vitales comme les routes, les ponts, les écoles et les centres de Santé. » (Afriquenligne)

La plupart des personnes affectées par les inondations vivent de l’agriculture de subsistance et la poursuite des pluies pourrait aggraver la situation de l’approvisionnement alimentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.