Pollution et dépollution de la Loire en France : gérer les marées noires


Dimanche 16 Mars, une forte pollution a été provoquée par une fuite d’environ 400 tonnes de fuel servant de carburant lors du chargement d’un navire à quai à Donges.

1357343174-forte-pollution-pres-de-la-raffinerie-de-donges.jpg
Source : Reuters – Lundi 17 mars, 13h36

4237350145-pollution-en-mer-apres-une-fuite-lors-du-chargement-d.jpg
Installations portuaire de Donges en Loire Atlantique. Photo 2005, AFP – Lundi 17 mars, 12h42

Le fuel s’est répandu au sol et dans la Loire, soit environ 300 tonnes sur les berges autour de la raffinerie et 100 tonnes en Loire, selon la préfecture. Des barrages flottants et des moyens de pompage ont été mis en place dès dimanche soir par la raffinerie, a précisé cette dernière. Selon les observations réalisées lundi matin, des boulettes de fuel ont été localisées entre Donges et Saint-Nazaire sur l’estuaire de la Loire et des « traces de pollution » entre Paimboeuf et Saint-Brévin. (AFP – Lundi 17 mars, 12h42)

Il s’agit d’un fuel lourd toxique qui ne doit être manipulé qu’avec les plus grandes précautions: gants en néoprène, combinaisons jetables en polyéthylène, port d’un masque et de bottes en PVC. L’accès du publics aux zones touchées a été interdit (AFP – Lundi 17 mars, 12h42)

Total devrait prendre en charge les coûts de nettoyage. Environ 280 personnes (80 de l’État et 200 d’entreprises privées) ont été mobilisées pour circonscrire le sinistre.

Dès mardi 18 mars, les opérations de nettoyage ont été intensifiées. Des barrages flottants ont été installés par des navires spécialisés. devant la centrale thermique EDF de Cordemais. Plusieurs petits cours d’eau affluents ont été barrés afin de protéger les marais salants et la préfecture a interdit la pêche maritime professionnelle et de loisir dans la zone concernée par précaution (Source : Reuters – Mardi 18 mars, 16h12).

2871692076-pollution-dans-l-estuaire-de-la-loire-total-presente-ses.jpg
Photo AFP – Mardi 18 mars. Agents de la sécurité civile nettoyant la côte à Paimboeuf en face de la raffinerie Total de Donges

Trois navires de la Marine nationale, le navire de dépollution Argonaute ainsi que deux chalutiers remorquant un filet antipollution, guidés par un hélicoptère de la sécurité civile, étaient sur place mardi. Total a été condamné au début de l’année à une amende de 375.000 euros pour la gigantesque marée noire sur la côte atlantique française provoquée par le naufrage du pétrolier Erika en 1999. Condamné également à payer 192 millions d’euros de dommages et intérêts solidairement avec le propriétaire, le gestionnaire et la société de classification de l’Erika, le groupe a fait appel.

Les causes de la rupture de canalisation à la raffinerie Total de Donges (Loire-Atlantique), qui a entraîné une pollution au fuel dans la Loire dimanche, étaient toujours inconnues mercredi. Près de 330 personnes travaillaient toujours mercredi à la dépollution du fleuve et de ses berges. Elles ont récupéré plus de 130 tonnes de fuel, sur les 400 qui se sont échappées.

« Les dernières observations réalisées par avion mettent en évidence une très grande dispersion du polluant à la surface des eaux », a écrit la préfecture de Loire-Atlantique dans un communiqué.

Une réunion a été organisée à la sous-préfecture de Saint-Nazaire avec Total et les professionnels (conchyliculteurs, paludiers, civeliers) pour évaluer le préjudice et déterminer les conditions d’indemnisation. Par ailleurs, Un groupe de travail composé d’associations écologistes et de scientifiques a été réuni par le préfet de Loire-Atlantique, Bernard Hagelsteen. « Il procédera à l’évaluation de l’impact environnemental de la pollution et sera consulté sur les mesures de remédiation à suivre », a précisé la préfecture.

209808897-depollution-de-l-estuaire-de-la-loire-162-tonnes-de.jpg
Photo AFP

Des canons pour effaroucher les oiseaux ont été installés pour les empêcher de se poser sur les sites souillés. « Une demi-douzaine » de cadavres d’oiseaux ont été ramassés dans les secteurs pollués, selon la préfecture de Loire-Atlantique.

Prévention des risques pétroliers :

En France il existe actuellement 12 raffineries qui ont traité en 2006 plus de 86 millions de tonnes de brut avec un taux de disponibilité avoisinant les 90%. Les 4 principaux raffineurs opérant en France sont Total ; Shell, Esso et INEOS…

Parmi les plus gros risques de dépôts pétroliers celui du cas présent rentre dans la catégorie des pollutions des eaux et des sols : en cas de déversement d’hydrocarbures, par l’absence d’étanchéité des cuvettes de rétention, le défaut de résistance à l’effet de vague, dans le cadre des stockages portuaires de produits pétroliers, Donges en l’occurrence avec la raffinerie Total.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.