Les Comores : évolution politique d’un archipel « éclaté »


Depuis la proclamation de l’indépendance le 6 juillet 1975, les Comoriens s’interrogent sur l’avenir de l’Union des Comores qui vit au jour le jour sous l’instabilité politique qui d’ailleurs entrave totalement tout développement économique.

comores_carte.gif

satellite_image_of_comoros_in_april_2002.jpg

En effet, alors que Mayotte votait de nouveau en 1976 pour un rattachement définitif à la métropole, la République fédérale islamique des Comores s’enfonçait dans une longue période d’instabilité politique et de coups d’État. Durant cette période troublée, deux personnages vont marquer l’histoire de l’archipel :

Ali Soilih (1937-1978), maoiste convaincu. prend le pouvoir en 1975. Devenu président du conseil révolutionnaire en janvier 1976, il met aussitôt en place une politique marxiste qui, étant donnée la position stratégique des Comores dans l’océan Indien, le condamne aux yeux des occidentaux (cf. biographie ICI).

ali2.jpg
Ali Soihli en 1978 Source : Comores online

et Bob Denard (1929-2007), mercenaire français (cf. biographie ICI).

ffb9d17b4b68e6a489723fbd7914d740.jpg
Bob Denard au moment de son arrestation en 1995

Alors que la population de Mohéli demandait épisodiquement le rattachement de l’île à la France depuis plusieurs années, l’île d’Anjouan rejoint cette revendication en 1997. Devant le refus des autorités françaises, Mohéli et Anjouan préfèrent déclarer la sécession. La situation est d’autant plus bloquée que Mohamed Taki Abdulkarim, rare homme politique élu démocratiquement, meurt dans des conditions contestées.

taki.jpg
Mohamed Taki

Cela bloque les institutions et tout processus de réconciliation puisque Anjouan ne désire pas participer à l’élection présidentielle. En février 1999, le colonel Azali Assoumani prend le pouvoir en Grande Comore en renversant le président intérimaire Tadjidine Ben Said Massounde, un anjouanais. Il poursuit des négociations plus fructueuses avec le colonel d’Anjouan afin de résoudre la crise.

arton196.jpg

mohbacar.jpg
Mohamed Bacar

Le 23 décembre 2001, par référendum et après d’âpres négociations qui ont abouti suite à la signature des accords de Fomboni de 2000/2001 qui relance ainsi le processus de réconciliation nationale, les trois îles forment à nouveau une entité avec une nouvelle constitution : l’Union des Comores, sous l’égide de l’OUA (Organisation de l’Unité Africaine devenue depuis 2002 l’UA ou Union Africaine). Conformément à la constitution, le pays a organisé des élections en 2006 qui ont été remportées par Ahmed Abdallah Sambi, un religieux sunnite.

Cette situation d’instabilité, a amené très rapidement, après les mouvements d’insurrection du 3 août 1997 de l’île d’Anjouan face à la RFI des COmores, le Commandant Bacar à prendre en main les opérations. Le 9 août 2001, Bacar, devenu colonel entre temps, participe activement et en plein jour à la vie politique de l’île.

Il négocie et obtient de Azali Assoumani, dirigeant de la Grande Comore, la révision de la constitution et une très large autonomie au sein de l’Union des Comores.

Les résultats des élections de 2002 et 2007 qu’il remporte restent contestés. En mai 2007, il prend le contrôle militaire d’Anjouan à l’aide des Forces de la gendarmerie d’Anjouan (FGA) et aurait à sa disposition entre 300 à 800 hommes.

En mars 2008, une intervention militaire de l’armée de développement (nom des forces armées aux Comores) et de l’Union Africaine est en cours pour le chasser. Sa réelection en 2007 est déclaré illégale par le gouvernement des Comores qui prévoit d’organiser de nouvelles élections en mai 2008 aprés la destitution de Bacar (cf. tableau des évènements à Anjouan depuis la ré-élection de Mohamed Bacar en 2007 publié dans Le Nouvel Observateur du 25 mars 2008).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s