Dépression Lola à Maurice : gros dégâts


Au moins deux morts, deux disparus et des dégâts matériels considérables sur l’île Maurice après le passage de la dépression Lola.

Le bilan humain est lourd pour une perturbation tropicale et les Mauriciens sont très en colère, n’hésitant pas à pointer du doigt les services météorologiques de Vacoas. Ponts infranchissables, nombreux éboulis, écoles endommagées, inondations et précipitations très importantes semblant sous-estimées par la météo…

105257_1.jpg
Inondation des couloirs de la gare de Curepipe, photo l’Express de Maurice 

Les drains bouchés à Mon-Goût ont causé nombre de dégâts mercredi, l’eau n’ayant pu être évacuée comme le montre la photo ci-dessous.

105258_1.jpg
photo l’Express de Maurice

Beaucoup de personnes sont portées disparues en raison du gonflement des rivières…

Selon la mère d’une enfant disparue : «Météo France et météo Réunion ont émis des bulletins d’alerte très tôt. Mais à Maurice, on a attendu qu’il y ait des morts pour prendre la situation au sérieux» L’express de Maurice

Selon le quotidien Le Mauricien : « Les pluies torrentielles étaient prévues sur le forum de Météo Réunion
De nombreuses personnes, internautes intéressées, météorologues amateurs ou à la retraite, scientifiques anticipaient depuis le début de la semaine une grave détérioration du temps à Maurice, vu l’activité météorologique intense dans cette région. Sur Internet, la première alerte semble avoir été donnée sous le titre  » LOLA – MAUR : détérioration imminente !  » le 25 mars 2008 à 19 h 29 (heure de Maurice), par un ancien météorologue de La Réunion, sur le forum de discussions de Météo Réunion, qui est ouvert à tous. Les messages qui suivent venant de La Réunion, et de Maurice également, devaient confirmer ce qu’avance ce dernier. » 

320x220_sans-titre-1-4392.jpg
Photo Le Mauricien

Selon le Journal de l’île de la Réunion, c’est le système d’alerte qui est à revoir :

« Il serait facile de jeter à la pierre aux météorologues mauriciens mais à la Réunion, il aura fallu deux trains de houle dont un aux conséquences humaines et matérielles catastrophiques pour que la préfecture se décide à sortir en juin 2007 le plan événements météorologiques dangereux prêt depuis avril de l’année précédente. E effet, ce n’est pas tant les prévisions qui ont failli, mais le système d’alerte. La station de Vacoas possède un radar météorologique, certes d’ancienne génération, mais surtout elle est régulièrement destinataire des données recueillies par le radar du Colorado via la station Météo France du Chaudron. Le système peut être utilisé en tant que radar panoramique permettant la détection des précipitations jusqu’à 400 km au large de l’île donc au-delà de Maurice. » JIR 28 Mars 2008

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.