Tibet 2008 : Visites organisées pour journalistes et diplomates


«Depuis les émeutes qui ont secoué la capitale tibétaine, la région autonome et les provinces voisines sont totalement bouclées.» RFI

Une « journée portes ouvertes » a été organisée le mercredi 26 mars pour les journalistes à Lhassa, que la Chine a baptisée « opération vérité ». Rappelons que les journalistes ont été désignés par le ministère qui a encadré leur voyage… En effet, la Chine, a interdit aux journalistes étrangers l’accès libre au Tibet et aux provinces voisines touchées par des manifestations, sous le prétexte que certains médias occidentaux étaient accusés de déformer les faits.

collage.jpg
Photos AFP

Par exemple, la version anglaise du site Internet de la BBC était bloqué depuis près de dix jours en raison des reportages et des articles sur les événements au Tibet. Le website est de nouveau accessible dans le pays depuis le 25 mars 2008, mais la version chinoise du site de la BBC reste censurée. Par ailleurs, il est interdit aux internautes de parler de certains évènements… (source RSF).


Au cours de la visite des journalistes invités par le gouvernement chinois, « Un groupe de moines bouddhistes est parvenu à perturber la rencontre organisée à Lhassa par le gouvernement chinois, jeudi 27 mars, entre une poignée de journalistes étrangers et des Tibétains. Tandis qu’un représentant de l’administration du temple de Jokhang, l’un des plus importants centres bouddhistes du Tibet, tenait une conférence de presse, des moines ont réussi à se placer devant les caméras et ont dénoncé les « mensonges » des Chinois. Depuis mercredi, les autorités chinoises ont lancé une vague d’arrestations de Tibétains à Lhassa, dans le cadre des enquêtes menées autour des manifestations et émeutes du mois de mars. » Le Monde

Dans la ville, les journalistes ont pu se rendre compte de l’ampleur des émeutes qui ont eu lieu le 14 mars dernier boutiques brûlées, odeur de fumée, quartiers bouclés où seuls les résidents peuvent pénétrer après avoir montré leurs papiers aux policiers. Le gouvernement chinois brandit le chiffre de 20 morts alors que le gouvernement du dalai-lama annonce 140.

La Chine continue sa politique de « vérité » en organisant ce vendredi un voyage à Lhassa pour des diplomates étrangers, deux semaines après les émeutes, au moment où l’Europe débat de l’opportunité de boycotter la cérémonie d’ouverture des jeux Olympiques (JO) de Pékin. Des représentants de plus d’une quinzaine d’ambassades, dont celles des Etats-Unis, de Grande-Bretagne, de France, d’Australie et d’Italie figurent au nombre des personnes conviées à ce déplacement de deux jours, ont indiqué des sources diplomatiques à Pékin.

« Cette visite diplomatique, que le gouvernement chinois a refusé de confirmer, intervient avant une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’UE, qui pourraient se diviser ce week-end sur l’opportunité de boycotter la cérémonie d’ouverture des JO de Pékin.  » TV5

En tout état de cause, les Tibétains en exil continuent de faire pression sur la communauté internationale..

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s