Mohamed Bacar relaxé


photo_1206793004713-2-0.jpg
AFP : Le président déchu de l’île comorienne d’Anjouan, Mohamed Bacar, poursuivi notamment pour entrée illégale en France, a été relaxé samedi par le tribunal de Saint-Denis de la Réunion (France) mais a fait l’objet d’une mesure de rétention administrative.

Selon la dépêche de l’AFP, « le tribunal a déclaré nulle la procédure à l’encontre de M. Bacar et de ses 23 hommes, qui étaient poursuivis pour « séjour sans titre, importation, port et transport d’armes prohibées », des faits passibles de cinq ans de détention maximum.

Ils n’ont pu quitter libres le tribunal correctionnel et devraient être placés dans un centre de rétention, selon une source policière.

La décision du tribunal a provoqué la colère d’une centaine de manifestants comoriens à l’extérieur du palais de justice qui ont accusé la France d’être d’être « complice » de l’ex-président déchu.

Une reconduite à la frontière est théoriquement possible, mais seulement une fois une éventuelle condamnation devenue définitive. » TV5/AFP

Les Comoriens mais aussi les Mahorais et les Réunionnais sont mécontents de cette situation…

extradition-colonel-bacar-0.jpg
À Moroni, près d’un millier de personnes ont participé à un meeting demandant le retour de Mohammed Bacar afin qu’il soit jugé aux Comores. (photo A.M.)

bacar_temoignage.jpg
A la Une de Témoignages

Philippe Hugon, directeur de recherche à l’IRIS revient sur la situation aux Comores après la fuite de Mohamed Bacar, président d’Anjouan. A voir ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s