Conférence de Bangkok 2008 : ouverture et premiers débâts


Le cycle de 5 jours de négociaitons des Nations Unies sur le changement climatique a débuté hier à Bangkok, marquant les premières étapes visant à mettre en place la feuille de route de Bali adoptée lors de la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique en décembre dernier.

Lors de la conférence de presse d’ouverture, aujourd’hui à Bangkok, le Secrétaire Exécutif de l’UNFCCC , Yvo de Boer, a expliqué que les groupes de travail, conformément au Protocole de Kyoto : « devaient mettre en exergue les finalités pour l’avenir. »

Il a dit que cela impliquait « la définition du niveau que les pays industrialisés pouvaient atteindre en prenant des engagements de réduction d’émission de gaz à effet de serre, » et également « voir dans quelle mesure les pays en développement peuvent opter pour une action réelle, mesurable et vérifiable pour combattre le changement climatique… » Ce qui veut dire qu’il faut se concentrer sur des mesures d’adaptation qui doivent être prises pour l’avenir.

Le Secrétaire Exécutif de l’UNFCCC Yvo de Boer s’est adressé hier à la Presse lors du premier jour des pourparlers sur le Changement climatique à Bangkok.

Le processus en cours doit être élaboré pour la Conférence sur le Changement climatique de l’ONU à Copenhague en 2009, M. de Boer rappelant que cette conférence sera « probablement l’accord international le plus complexe que l’histoire n’ait jamais connu. »

2008-03-31t164822z_01_nootr_rtridsp_3_ofrtp-climat-negociations-20080331.jpg
Photo prise le 31 mars 2008/REUTERS/Sukree Sukplang

Sur la question des pourcentages à atteindre quant à la réduction des émissions de CO2, il a dit qu’il serait intéressant de connaître la date butoir qui serait choisie et de déterminer à quel niveau la planète doit se situer dans ce processus avant le milieu du siècle. Mais, il a ajouté, « la question la plus difficile et la plus intéressante pour moi est de savoir combien de pays riches sont enclins à réduire leurs émissions avant 2020. »

aleqm5jl3f6k5u4dx-ywwhg7ftpt43o9jw.jpg

M. de Boer a souligné que la discussion ne portera pas sur ce sujet au cours de ces pourparlers, mais lors d’une étape postérieure dans le processus.

Enfin Yvo de Boer a souligné : «  »Il y a certains sujets qu’il vaudrait mieux laisser pour plus tard dans le processus, par exemple quel type d’objectifs ou d’engagements les pays industrialisés vont accepter », et a ajouté: « c’est quelque chose qu’il faut peut-être discuter plus raisonnablement avec une nouvelle administration » en faisant allusion aux prochaines éléctions présidentielles aux Etats-Unis.

Près de 1 200 participants de 163 pays, y compris les représentants des gouvernements, des milieux d’affaires et des industries, des organisations internationales et des instituts de recherche, sont présents aux négociations sur le changement climatique de Bangkok 2008.

Une réflexion sur “Conférence de Bangkok 2008 : ouverture et premiers débâts

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.