Le Maroc, pilier de l’Union méditerranéenne


Le Forum de Paris qui s’est déroulé les 28, 29 et 30 mars, a apporté la preuve que Le Maroc pouvait être un partenaire particulièrement intéressé et solide. En effet, de nombreux participants avaient placé dans leurs interventions, la place que le Maroc pourrait jouer dans ce projet, tant en termes géopolitiques que géoéconomiques majeurs.

Le Maroc est membre d’un bon nombre d’organisations dont, notamment, l’Union du Maghreb arabe (UMA), l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), la Ligue arabe et l’Organisation de la conférence islamique, donc un pays participant et ouvert vers l’extérieur.

Le Ministre délégué auprès du Premier Ministre marocain, chargé des affaires économiques et générales, Nizar Barak, a déclaré que l’Union méditerranéenne devait aussi être une « union pour les projets, notamment le projet pour le bouquet énergétique méditerranéen qui constitue, pour nous, un projet très important permettant de développer encore plus les relations Nord-Sud mais également les relations Sud-Sud« . Il a également qualifié cette proposition d’union de « belle opportunité pour replacer la Méditerranée au coeur des préoccupations de l’Europe« . (Le Matin)


Le ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Affaires économiques et générales, Nizar Baraka

20080331-p-hassan-abouyoub.jpg20080331-p-hassan-abouyoub.jpg

Par ailleurs, l’ambassadeur itinérant de S.M. le Roi, Hassan Abouyoub, a souligné, lors d’une table ronde, que la crise du Proche-Orient a toujours été « l’hypothèque la plus sérieuse » qui a fait obstacle à la concrétisation des considérables ambitions des deux rives de la Méditerranée et que l’aspect sécuritaire était la clé de la réussite de l’Union Méditerranéenne

.
L’ambassadeur itinérant de S.M. le Roi, Hassan Abouyoub

Jean-Pierre Jouyet, secrétaire d’Etat français, chargé des Affaires européennes, a également affirmé, dimanche soir que « le Maroc, qui est un partenaire stratégique de l’Union européenne, a un rôle clé dans le projet de l’Union pour la Méditérranée » et que le Maroc est « l’un des pays qui doit être au centre de cette Union pour favoriser la cohésion« .. (Le Matin)


Jean-Pierre Jouyet, secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes. (Photo : tempsreel.nouvelobs.com)

Nul doute que le Maroc est un pilier de l’Union méditerranéenne, témoin l’article paru ce jour dans Le Matin qui raporte la conclusion du Forum sur la nécessité de prévoir un sommet Sud-Sud qui permettrait aux pays de la rive Sud de la Méditerranée de coordonner leurs positions en vue de la Conférence du 13 juillet à Paris.

Les participants jugent également utile de créer un Comité de Sages pour réfléchir sur le projet d’Union Méditerranéenne, et sur la mise en place d’une « OCDE méditerranéenne », d’un Observatoire des populations, des migrations et de la régulation des mouvements des personnes, de la création d’un Conseil permanent des régions méditerranéennes, d’une Agence de formation professionnelle pour favoriser une immigration qualifiante et d’une Fédération regroupant les fondations culturelles en Méditerranée…

Le Forum, quant à lui, suggère la création d’un programme « Erasmus méditerranéen » et, à terme, d’une Université méditerranéenne

Publicités

3 réflexions sur “Le Maroc, pilier de l’Union méditerranéenne

  1. Texte à diffuser
    A l’heure où il est question de l’Union Pour la Méditerranée (UPM), le Professeur Rachid Boutti vient d’être couronné par la chaire euro arable d´Environnement et du Développement Durable de Grenade (GRENADE) au terme de l’ examen de plus de cinq cent candidatures au plan mondial (texte entier ci dessous). Cette distinction, la première du genre pour un Marocain, n’est évidemment pas aléatoire si l’on connaît le parcours exceptionnel de cet expert international.
    Il capitalise aujourd’hui plus de cinq ouvrages nés mondiaux (voir son propre portail web AMAZIGH).
    Il a présidé à la destinée de plusieurs multinationales, et ce en pool position. Il est l’auteur d’un portfolio d’ouvrages nés mondiaux (voir son propre portail web).
    Il anime également des séminaires pour l’ESC La rochelle (France) et l’Université Senghor d’Alexandrie (Egypte)…
    Il vient de dispenser un cycle de séminaires résidentiels pour les Directeurs centraux et la Direction Générale de La Caisse Nationale de Retraites et d’Assurances (CNRA) à l’hôtel Rabat Regency dont la thématique se rapporte à la Balanced Score Card : implémentation et déploiement.
    Nul doute que cet Amazigh donnera le meilleur de lui-même pour assumer ses nouvelles responsabilités avec autant de conscience que tout le monde lui reconnaît.

    Pr & Dr Rachid BOUTTI (HDR)

    – Responsable Mastère Européen Métier
    de Conseil et encadrement supérieur
    Ecole Nationale de commerce et de Gestion d’Agadir
    (Programme Meda Tempus)
    – Membre du répertoire des experts
    et enseignants chercheurs AUF
    – Ex Directeur des multinationales ELF, AKZO COATING

    Portail://www.controledegestion.org

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s