Anjouan (Comores) : Situation humanitaire difficile


Avec des préparatifs de nouvelles élections municipales en cours, après une intervention militaire réussie par le gouvernement de l’Union des Comores et des troupes de l’Union africaine (AU) pour rétablir l’ordre dans l’île, des problèmes humanitaires plus profonds sont apparu.

La difficulté des communications avec Anjouan et le besoin de rétablir les équipements de l’aéroport, afin de permettre aux avions d’atterrir et de décoller s’est fait un peu attendre selon le Coordinateur Résident de l’ONU aux Comores, Opia Mensah Kumah.

ge_anjouan.jpg
Anjouan sur Google Earth


Un fois l’accès rétabli, une mission de sept personnes a mené une enquête sur l’île. « Notre première mission a trouvé des problèmes humanitaires sévères, » a dit Kumah, ajoutant qu’une deuxième mission était en préparation. Des centaines de personnes se sont enfuies dans les îles voisines sans compter les déplacements de population internes à l’île d’Anjouan. Il existe à l’heure actuelle une tension importante au sein de la population, notamment dans les services de santé et les établissements scolaires. Certains enseignants et médecins ont été « inquiétés » et beaucoup de dispensaires et d’écoles ont dû fermer. « Le personnel hospitalier permanent a été renvoyé et nous avons une situation semblable aux écoles, » toujours selon Kumah.

irin_anjouan.jpg
Children and the elderly are what is left in Mramani. © Tomas de Mul/IRIN
En dépit des indicateurs de développement déjà très faibles répandus sur tout l’archipel, les problèmes locaux d’Anjouan ont dernièrement beaucoup augmenté en raison de la répression de Mohamed Bacar. Avec une population de 700 000 habitants, les Comores sont un des pays les plus pauvres et les plus endettés au monde. Les revenus, depuis ces 20 dernières années, sont passés à une moyenne inférieur à 633 US$ par personne en 2004.

Les enfants et les personnes âgées, principalement souffrent d’une sous-alimentation sévère et n’ont pas de médicaments à leur disposition, en particulier pour combattre la malaria. L’ONU va établir une présence permanente dans l’île pour aider au retour des personnes déplacées et pour d’autres problèmes humanitaires. (Source : IRIN)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s