L’affaire Mohamed Bacar (2)


Le président déchu d’Anjouan, Mohamed Bacar, a été écroué vendredi sur l’île française de la Réunion suite à « une demande d’arrestation aux fins d’extradition » formulée par la justice comorienne, a annoncé le parquet de Saint-Denis-de-la-Réunion. Mohamed Bacar et ses hommes qui ont rencontré hier les délégués parisiens de l’Office français de protection des réfugiés et des apatrides (l’OFPRA) ont été placés sous mandat de dépôt au centre pénitenciaire du Port.

AFP, 4 avril 2008

En l’absence d’accord d’extradition entre la France et les Comores, la demande d’arrestation a emprunté la voie diplomatique. Les autorités comoriennes ont désormais un mois pour faire parvenir le texte de la demande, en bonne et due forme, justifiant le retour de son concitoyen dans son pays par la nature des faits reprochés, leur date suite à quoi la chambre d’accusation de la Cour d’appel de Saint-Denis statuera, selon le parquet. En cas d’avis positif, la demande sera alors transmise au Premier ministre.

Sources :

AFP

Journal de l’Île de la Réunion

TV5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s