Sauver la biodiversité malgache


La Grande île de Madagascar, située dans le sud-ouest de l’océan Indien, figure parmi les 10 hot spots de la diversité biologique mondiale et possède l’un des écosystèmes les plus riches du monde. Sa grande diversité topographique, paysagère et climatique, en raison de son extension en longitude, a favorisé la diffusion d’espèces végétales et animales dans des habitats naturels très diversifiés.

Madagascar, 2001, photo Herve

Si j’en parle aujourd’hui, c’est pour la bonne raison qu’un groupe de chercheurs internationaux ont élaboré un plan pour préserver les 2 300 espèces animales et végétales de Madagascar qui abrite 2% de la biodiversité mondiale et abrite un grand nombre d’espèces uniques sur le globe, publiée hier dans une revue nord-américaine.

Carte des Parcs Nationaux de Madagascar

Source : Parcs Nationaux Madagascar

Selon Fanamby (qui signifie « Défi » en français), ONG malgache, oeuvrant dans le domaine de l’Environnement et créée en 1997 par un groupe de scientifiques et d’experts en conservation et développement malgache :

« Le degré élevé de biodiversité et d’endémisme de sa flore et de sa faune font de Madagascar l’un des premiers pôles d’attraction mondiale en matière de conservation des ressources naturelles.« 

Maki (lémurien), Madagascar, Photo Hervé, 2001

Ces scientifiques ont ensuite élaboré une carte des zones jugées les plus importantes et qui devraient, selon eux, être prises en considération dans l’élargissement de la réserve naturelle existante.

Les zones étudiées par les chercheurs internationaux recouvrent plusieurs régions sur les massifs du plateau central et le littoral, où la couverture forestière est peu dense mais où l’on trouve une très importante biodiversité. Le gouvernement de Madagascar, impliqué dans la préservation de cette biodiversité, s’était engagé en 2003, lors du sommet mondial de Durban, à tripler la superficie des Aires Protégées de Madagascar en 5 ans et devrait s’appuyer sur les résultats de ce nouveau projet et ses recommandations.

Geiko, Madagascar, Photo 2001 Hervé

Liens :

WildLife Conservation Society (aires protégées de Madagascar)

CIRAD Madagascar

Fanamby

Parcs Nationaux Madagascar

Fondation Tany Meva

The cry of the indri – wildlife in Madagascar

Une réflexion sur “Sauver la biodiversité malgache

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.