Crise mondiale structurelle des prix alimentaires


Même si les gouvernements lancent des mesures pour accroître les stocks de denrées alimentaires, la crise risque d’être longue selon le Fonds international pour le développement agricole. Il s’agit, en effet d’une crise structurelle impossible à contrecarrer.

Source : ONU pour l’alimentation et l’agriculture/Reuters

« Pétrole cher, hausse de la consommation de viande en Asie, réorientation de parcelles vers la production de biocarburants, climat déréglé et spéculations ont contribué à l’augmentation des prix alimentaires » (Reuters, 10/04/2008). C’est pourquoi, de nombreuses manifestations, prenant souvent l’allure d’émeutes contre la chereté de la vie, se sont produites ces dernières semaines (cf. Alimentation mondiale (2))

Les ouvriers ouvrent un conteneur confisqué plein de riz importé de Thaïlande, en contrebande à Manille, aux Philippines le 11 avril 2008. Le Bureau de Douane a confisqué environ 21 conteneurs de riz importé illicitement, essayant ainsi d’appréhender les personnes profitant de la crise. (Photo AP/Pat Roque).

Selon les données de l’Onu, les prix alimentaires ont globalement augmenté de 35% entre fin janvier 2007 et fin janvier 2008, accélérant une tendance amorcée en 2002. Depuis cette date, les prix se sont envolés de 65%. Pour la seule année 2007, les chiffres de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) montrent une hausse de 80% pour les produits laitiers, de 42% pour les céréales.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s