Outils de mesure de la pauvreté dans le Monde


« Les pauvres du monde sont confrontés à une augmentation incessante des risques et vulnérabilités associés au climat » (PNUD, Rapport mondial sur le développement humain 2007/2008) comme nous l’avons déjà souligné dans de précédents posts sur ce blog ; et l’alimentation des populations les plus démunies est rendue encore plus difficile en cas de crise conjoncturelle et/ou structurelle (cf. Alimentation mondiale 1 et 2).

On peut définir, globalement, la pauvreté comme une insuffisance ou un manque de ressources matérielles (nourriture, accès à l’eau potable, vêtements, logement), et des conditions de vie en général ; mais la notion de pauvreté recouvre également des ressources intangibles (accès à l’éducation, exercice d’une activité, respects des autres…).

Photo mariesophie/Planète Vivante, Habitants du quartier Kaweni à Mamoudzou, Mayotte

C’est pourquoi le PNUD (programme des Nations Unies pour le développement) se base sur différents éléments pour calculer ce que l’on appelle depuis 1990 l’Indice de Développement Humain (IDH). Comme il s’agit d’un indice statistique, l’IDH n’est qu’un indicateur qui permet de mieux mesurer le développement humain que l’indice utilisé auparavant, le PIB par habitant, qui n’évaluait que la production économique.

Nous ne rentrerons pas dans les détails du calcul de l’IDH qui regroupe 3 éléments (pour le détail des chiffres par pays se reporter ici : hdr_20072008_fr_indictables

– l’espérance de vie

– l’éducation qui inclue le taux d’alphabétisation

– les données économiques des habitants

Ces données peuvent ensuite être cartographiées et projeter ainsi une image instantanée à un moment donné de l’IDH dans le monde entier.

Carte Philippe Rekacewicz — avril 2008, Monde Diplomatique, à partir des données IDH du PNUD (Rapport 2007/2008) (cliquer la carte pour agrandir)

La carte est réellement un outil qui, lorsque l’on prend du recul pour la regarder, on reçoit immédiatement le message que son auteur a voulu faire passer. Dans le cas présent, l’Afrique ressort comme le continent de la pauvreté (les chiffres du rapport 2007/2008 datent de 2005). Cette carte est une carte en plages qui montre, en surface, les variations d’intensité du développement humain, lisible grâce à la légende classée dans l’ordre des valeurs. Chaque plage correspond à une classe de chiffres repérable par une couleur. Sur une plage, les valeurs du phénomène (ici le niveau du développement humain) sont comprises entre les limites de classes indiquées.

Population rurale sur l’île de Zanzibar, Océan Indien. Photo mariesophie pour Planète Vivante

C’est pourquoi, à l’échelle de chaque pays, il s’agit d’une moyenne et c’est ce qui peut devenir approximatif dans ce genre de représentation : les moyennes nationales masquent les inégalités des répartitions locales et régionales. Par ailleurs, le seuil de pauvreté n’apparaît pas sur la carte ; ce seuil recouvre des valeurs totalement différents selon que l’on considère les pays industrialisés ou les pays en développement. Il est souvent défini en fonction d’un panier de consommation minimale, mais d’autres facteurs doivent rentrer en ligne de compte (charges familiales, âge, nombre de personnes de la famille).

Publicités

Une réflexion sur “Outils de mesure de la pauvreté dans le Monde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s