3e Rencontre des MEM à Paris (2008)


La troisième Rencontre des économies majeures sur l’énergie et le climat (MEM), qui se tient à Paris depuis hier et jusqu’à ce soir, regroupe seize pays représentant 80 % des émissions mondiales de dioxyde de carbone et a pour objectif de faire progresser les discussions concernant les changements climatiques. Cette rencontre vise notamment à préparer la conférence de Copenhague de décembre 2009 qui sera précédée par la conférence de Poznan en décembre prochain.

Nicolas Sarkozy s'adresse aux participants du forum informel sur le climat, vendredi 18 avril à Paris.

Photo Reuters

Mercredi 16 avril, avant la réunion à Paris des grandes puissances économiques, le président George Bush, avait exposé, sa nouvelle stratégie dans la lutte contre le réchauffement climatique : arrêter l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre aux Etats Unis d’ici à 2025, notamment en demandant aux centrales électriques de réduire leurs émissions polluantes. Des propositions vagues, sans chiffres concrets, coupant court à toute discussion. Il a signalé, en outre : « une mauvaise législation imposerait à notre économie et aux familles américaines des coûts terribles, sans pour autant atteindre les objectifs de changement climatique que nous partageons tous ».

Ce qui paraît clair, c’est que les Etats-Unis, responsables de 25% des émissions de CO2 avec une population inférieure à 5% de la population mondiale ne comptent pas s’engager si la Chine et l’Inde ne le font pas ! M. Bush s’appuie, notamment, sur le fait que les émissions de son pays ont diminué de 1,1 % en 2006 par rapport à 2005. Mais selon certaines études très récentes, les émissions de la Chine auraient rejoint – voire dépassé – celles des Etats-Unis.

Les 15 plus gros emetteurs de CO2 dans le monde | Le Monde.fr

Les 15 plus gros pays émetteurs de CO2 dans le Monde

Infographie Le Monde, 17/04/08

La position de G. Bush n’a pas du tout convaincu ses partenaires et Stavros Dimas, commissaire européen à l’environnement, a déclaré au Monde que « ce que propose le président Bush ne contribue pas réellement à la lutte contre le changement climatique et ne répond pas à ce que la science nous dit sur l’urgence d’agir ». « Nous avons besoin d’objectifs beaucoup plus ambitieux de la part des pays développés », a-t-il ajouté. Rappelons que l’Union européenne s’est, elle, engagée à réduire de 20 %, voire 30%, ses émissions en 2020.

Les pays émergents ont également réagi par la voix du ministre sud-africain de l’environnement, Marthinus van Schalwyk, en soulignant que les grands pays du Sud n’accepteront de contrôler leurs émissions de gaz à effet de serre que si les Etats-Unis s’engagent à un niveau supérieur au leur.

La discussion semble dans limpasse jusqu’à l’élection du prochain président des Etats-Unis…

Ce matin, le président Sarkozy a prononcé un discours que certains ont trouvé « mou » et « timoré » . Cependant il a déclaré que la lutte pour la défense du climat doit aller de pair avec celle contre la pauvreté et la faim, en annonçant un doublement de l’aide française (60 M d’euros dès cette année) pour faire face à la crise alimentaire.

Rappel : Le groupe international d’experts sur le climat (GIEC/IPCC) estime que jusqu’à 3,2 milliards d’humains seront exposés à des pénuries d’eau et 600 millions à la faim en raison des sécheresses et de la dégradation des sols d’ici 2080.

Sources :

Le Monde

Jeune Afrique

France-Diplomatie

Une réflexion sur “3e Rencontre des MEM à Paris (2008)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.