Mayotte : l’immigration clandestine (3 et 4)


Un jeune raconte son expulsion, quelques heures après son arrestation vers Anjouan. Beaucoup sont des vendeurs clandestins sur les marchés gagnant de 1 à 25 euros par jour… Un enseignant raconte qu’il s’est investi dans une association protégeant les abus de reconduite à la frontière, en particulier, de mineurs.

Voici le troisième épisode de la série autour de l’immigration clandestine à Mayotte de France Inter, émission Périphéries du 13 avril 2008.

Dernier reportage de cette série sur l’immigration clandestine à Mayotte : Les orphelins de Mayotte, le 20 avril 2008 sur France Inter.

L’ile voit le nombre de mineurs isolés augmenter de manière considérable car beaucoup de parents en situation clandestine, préfèrent au moment de leur expulsion, laisser derrière eux leurs enfants. Cette situation inquiète deux magistrats de l’Ile ( le vice procureur de la République et le juge des enfants). On a aucune idée du nombre d’enfants, non pris en charge, donc seuls sur le territoire de Mayotte alors que leurs parents sont repartis aux Comores.

Pour terminer cette série, une vidéo : Mayotte – Immigration clandestine

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.