Zimbabwe : retour de Tsvangirai sur fond de tension critique


Le retour au Zimbabwe de Morgan Tsvangirai est annoncé avant la fin de la semaine, bien que la sécurité du candidat de l’opposition est menacée. Le chef du Mouvement pour le changement démocratique (MDC), qui avait quitté le pays quelques jours après le premier tour des présidentielles, prévoit de lancer sa campagne pour le second tour en organisant un meeting à Harare, dimanche. (Afrik.com via Les Echos).

Le leader de l’opposition zimbabwéenne Morgan Tsvangirai lors d’une conférence de presse, le 10 mai 2008 à Pretoria, AFP

Selon l’AFP, M. Tsvangirai a souligné qu’il ne participerait au second tour qu’à condition que la violence cesse, que la commission électorale soit réorganisée et que des observateurs internationaux ainsi qu’une force de maintien de la paix régionale soient déployés. La commission électorale n’a proclamé les résultats du premier tour qu’au bout de cinq semaines et n’a toujours pas fixé la date du second.

Une des raisons pour laquelle Mugabe refuse les observateurs internationaux est qu’il estime que lors de précédentes élections, ces derniers penchaient en faveur de l’opposition et montraient ainsi une ingérence dans le déroulement des scrutins.

Pa ailleurs, une association de médecins zimbabwéens, estime que les violences et els tortures se sont fortement aggravées depuis 2 semaines, le nombre des victimes dépassant 900 personnes, ce qui leur semble d’ailleurs une sous-estimation.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s