Réchauffement climatique et pauvreté : 5e sommet UE-Amérique latine et Caraïbe


Lima, capitale du Pérou, accueille le 5e sommet Union européenne – Amérique Latine et Caraïbes (UE-LAC) qui se déroule les 16 et 17 mai 2008.

Lors de ce sommet, présidé par le président de la République du Pérou, Alan Garcia et le président du Conseil européen Janez Jansa (président de la République de Slovénie), une soixantaine de dirigeants débattent du réchauffement climatique et de la lutte contre la pauvreté dans une des régions les plus inégalitaires de la planète, malgré une forte croissance économique.

Le sommet devra surmonter les mésententes politiques [(cf. Le Monde Ce sommet intervient alors que le président vénézuelien Hugo Chavez doit faire face à un dossier explosif sur les liens présumés entre son pays et les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc)].

De plus, il semble important de noter l’absence de certains chefs d’Etat européens : le président français Nicolas Sarkozy remplacé par son premier ministre F. Fillon, le premier ministre Gordon Brown et Silvio Berlusconi… Angela Merkell est la seule dirigeante européenne, avec le chef du gouvernement espagnol, M. Rodriguez Zapatero, à s’être rendue à Lima.

Le président péruvien Alan Garcia accueille Angela Merkell

© AFP – Martin Bernetti

Le but de cette rencontre est de faire progresser les accords économique : l’Union européenne veut renforcer ses liens commerciaux avec cette région en pleine expansion économique et qui a doublé ses exportations vers l’union européenne entre 2000 et 2007, atteignant plus de 142 milliards de dollars.

Cependant l’Amérique latine détient encore le record d’inégalité de la planète avec 194 millions de pauvres soit 36,5% de ses habitants ainsi que 71 millions d’indigents (13,4%).

Réchauffement climatique : la fonte des glaciers des Andes

Publicités