Afrique du Sud : les immigrés fuient ou se cachent


Plus de 25 000 personnes fuient, le plus souvent en se cachant les violences qui leur sont infligées dans les quartiers urbains de Johannesburg (cf. la video suivante) mais aussi d’autres villes puisque le phénomène fait apparemment tache d’huile, comme au Cap ou à Durban, ayant gagné 7 des 9 provinces du pays.

Les phénomènes deviennent moins nombreux grâce au grand déploiement de forces de police et de l’armée, mais le bilan est de 42 morts et plus de 25 000 déplacés parmi la population étrangère.

A lire : l’excellent article de Philippe Rivière dans le Monde diplomatique d’avril 2008 : « Quand les Sud-Africains réclament un toit« 

Publicités

Une réflexion sur “Afrique du Sud : les immigrés fuient ou se cachent

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s