Chine : Forte réplique sismique dans le district de Qingchuan


Une réplique de magnitude 6,4 sur l’échelle de Richter selon lagence de presse Xinhua mais répertoriée comme étant de 5,8 selon l’USGS, a secoué le district de Qingchuan dans la province du Sichuan en Chine aujourd’hui.

C’est la plus forte secousse enregistrée depuis le séisme du 12 mai ; elle a été ressentie dans plusieurs parties du Sichuan, y compris Chengdu, chef-lieu provincial.

Cartes de la localisation de la réplique sismique

Images USGS

Localisation sur Google Earth KML

Cliquer pour agrandir l’image

———————————————

Rappel : une réplique sismique (aftershock en anglais) est un tremblement de terre qui intervient après l’intial, dans la même région mais en général de magnitude moins forte. En fait, ces répliques fortes ont lieu lorsque les limites entre les plaques tectoniques, dont le mouvement est à l’origine des séismes) essayent de s’ajuster. Normalement, la moyenne et la fréquence des répliques décroissent rapidement dans le temps. Théoriquement, le 10e jour après le séisme majeur, il existe 1 chance sur 10 pour qu’une réplique de même magnitude se produise, selon les théories scientifiques. Les répliques du genre de celle qui s’est produite en Chine aujourd’hui, sont dangereuses car elles sont imprévisibles et peuvent atteindre une magnitude importante, détruisant des bâtiments qui avaient été endommagés lors du séisme principal. Il est évident que les tremblement de terre très forts ont un nombre plus important de répliques avec une forte magnitude que les autres et des répliques peuvent se produire, parfois, pendant plusieurs mois.

—————————————————————————————————–

Selon les sources (AFP et Reuters + Chine Nouvelle), cette réplique aurait fait entre 1 et 4 morts, 260 blessés dont 24 gravement, et plus de 70 000 habitations se sont effondrées à la suite de cette réplique. Le nombre de morts au Sichuan s’élève actuellement à 62 664 et 23 775 disparus sans compter plus de 358 000 blessés.

Les barrages « naturels », formés par les coulées de boue et les débris sont sous haute surveillance : le lac Tangjiashan, situé à 3 km en amont de Beichuang et qui s’est formé suite au séisme du 12 mai, a vu ses eaux monter de 2 mètres. La pression s’accroît sur le barrage de roches et de terre, entraînant une menace de rupture potentielle. La situation est d’autant plus critique que de fortes pluies étaient prévues dans la région pour ce dimanche et pour lundi. Au total, 20 000 personnes ont été évacuées des secteurs que menacent 19 lacs sismiques formés depuis le 12 mai.

Publicités

Une réflexion sur “Chine : Forte réplique sismique dans le district de Qingchuan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s