Sommet au Groenland : quel statut pour l’Arctique


Ce sommet réunit les 5 pays riverains de l’océan Arctique (Le Canada, le Danemark, la Norvège, la Russie et les Etats-Unis), le 28 mai 2008, à Ilulissat, pour discuter du partage de l’océan Arctique qui pourrait receler jusqu’à un quart des réserves en pétrole de la planète selon des estimations de l’US Geological Survey.

Cette course aux richesses potentielles de l’Arctique s’est accélérée suite au réchauffement climatique, lequel, s’il se poursuivait, créerait de bonnes conditions pour les transports maritimes et l’exploitation des ressources encore inexploitées du sous-sol marin.

Cependant, si on se réfère à ce qui se passe en Antarctique, les tentatives d’appropriation de l’Arctique sont dans ce cas injustifiées et il serait plus que raisonnable d’interdire, par un traité, comme au pôle Sud, les activités militaires et minières ! Certes, le réchauffement climatique a ouvert des possibilités de développement générant des enjeux économiques majeurs. La fonte des glaces ouvre en effet la possibilité de nouvelles voies maritimes, par le passage du Nord-Ouest, entre l’Atlantique et le Pacifique et qui permet de réduire la route de 5 000 km.

Il est bon de rappeler que selon la Convention des Nations unies pour le droit de la mer qui date de 1982, les pays riverains de l’Arctique sont souverains dans une limite de 200 milles marins à partir de leurs côtes. Mais cette « course » à l’exploitation des fonds marins de l’Arctique fait suite à l’augmentation des prix du pétrole et du gaz. Le pétrole flambe et tout est permis !!! mais la bataille ne date pas d’aujourd’hui…

A lire : l’article de mars 2006, d’Elisabeth Studer sur le blog finance dont je cite cette phrase :

« De prime abord, on pourrait naïvement penser que le réchauffement de la planète induise des phénomènes écologiques majeurs … aux conséquences néfastes sur l’économie mondiale … Détrompez vous : certains pourraient y trouver avantages, la fonte des glaces donnant accès à de nouvelles routes dont les droits pourraient être très lucratifs…« 

A voir ou revoir : le site web de l’API (Année Polaire internationale) et les travaux des chercheurs + le kml de Google Earth sur API

ainsi que :

Journée internationale pôlaire

Expédition Tara

Les pôles s’affichent

Année polaire internationale 2007-2008

Publicités

Une réflexion sur “Sommet au Groenland : quel statut pour l’Arctique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s