Ouverture du sommet de la FAO à Rome : bilan alarmiste


Le secrétaire général de l’ONU a ouvert le sommet de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) en annonçant que la production alimentaire devait « doubler d’ici 2030 » pour faire face à la faim dans le monde.

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon lors de son discours au sommet de la FAO à Rome le 3 juin 2008

© AFP – Chris Helgren

Discours du Secrétaire Général de l’ONU, Ban Ki-moon (anglais)

Ban Ki-moon a dévoilé un « plan d’action » contre la crise alimentaire. Il a notamment appelé à augmenter la production pour répondre à la demande, tout en exhortant les Etats à mettre un terme aux mesures protectionnistes. Ban Ki-moon a appelé à prendre des mesures pour « agir à long terme pour renforcer la sécurité alimentaire mondiale« . Il a fixé son objectif : augmenter la production alimentaire mondiale de 50 % d’ici 2030 pour faire face à la crise alimentaire. Selon la Banque mondiale, l’envolée des prix alimentaires risque de pousser 100 millions de personnes vers la famine.

De plus, il souhaite que les participants du sommet aboutissent « à un plus grand degré de consensus international sur les biocarburants« , accusés d’être l’un des facteurs de la flambée des prix des denrées. Il a annoncé le déblocage d’une enveloppe budgétaire de 1,7 milliard de dollars (1 milliard d’euros) pour les pays qui ont misé sur les biocarburants afin de leur permettre de diversifier leur agriculture. « Nous avons une opportunité historique de revitaliser l’agriculture » et il « faudra augmenter les appuis financiers« , sous forme d’engagements fermes et non pas via des prêts.

Ce plan d’action correspond au premier volet de consultations sur la pauvreté, la faim dans le monde et le développement prévu notamment lors du sommet du G8 à Tokyo en juillet, et lors de l’Assemblée générale de l’ONU en septembre (Source AFP).

Ensuite, le directeur général de la FAO, Jacques Diouf, a prononcé ce matin un discours-bilan très alarmiste et enflammé de la situation alimentaire mondiale.

Discours de Jacques Diouf (en français) que je conseille vivement d’écouter afin de bien comprendre la situation des pays les plus affectés du monde par la crise alimentaire.

Transcription partielle du discours sur le website (en français) de l' »organisation de la presse africaine »

36 pays ont besoin d’une aide alimentaire urgente, selon la FAO

© AFP/infographie –

Dans un rapport conjoint publié cette semaine, la FAO et l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) ont averti que les prix agricoles allaient demeurer à des niveaux très élevés au cours de la prochaine décennie, même s’ils devraient progressivement redescendre des sommets atteints ces derniers mois.

La pression monte contre la crise alimentaire

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s