Journée Mondiale du réfugié/World Refugee Day, 20 juin 2008


La journée mondiale des réfugiés (World Refugee Day) a été adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies par la résolution 55/76 le 4 décembre 2000. Cependant, l’UNHCR (Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés) a été créé le 14 décembre 1950 par l’Assemblée Générale des Nations Unies, avec pour mandat de coordonner l’action internationale pour la protection des réfugiés et de chercher des solutions aux problèmes des réfugiés dans le monde. Le but premier de l’UNHCR est de sauvegarder les droits et le bien-être des réfugiés.

Tchad : Dans la cour d’une école au camp de Djabal, des fillettes sont rassemblées pour l’inscription à l’année scolaire suivante. Le camp dispose de 3 écoles, mais d’aucun mobilier ni de fournitures scolaires.

© UNHCR/H.Caux

A l’origine, un réfugié est une personne se trouvant en dehors du pays dont elle a la nationalité et qui ne se sent pas en sécurité dans ce dernier, suite à des persécutions pour différentes raisons (politiques, religieuses, etc.). Mais la question des réfugiés au XXIe siècle évolue rapidement. Les gens sont contraints de chercher refuge loin de chez eux pour des raisons de plus en plus compliquées et étroitement liées.

Environ 40 millions de personnes à travers le monde sont obligées de fuir leur pays à cause de la violence et des persécutions. Il est de plus en plus probable que dans les années à venir, encore plus de personnes seront déplacées en raison d’un nombre croissant de facteurs qui sont d’ailleurs souvent en interaction, créant des conditions favorisant de nouveaux déplacements forcés.

Aujourd’hui les gens ne fuient pas seulement les persécutions et la guerre, mais aussi l’injustice, l’exclusion, les pressions environnementales, les compétitions pour des ressources rares et les souffrances engendrées par des États défaillants.

Croissance alarmante du nombre de réfugiés dans le monde :

L’Agence des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) vient de publier, mardi 17 juin, son rapport annuel pour 2007.

Le rapport révèle que le nombre total de réfugiés dans le monde est en augmentation. Environ 11,4 millions de personnes ont été contraintes de quitter leur pays en 2007, contre 9,9 millions en 2006. En outre, 26 millions de personnes ont été déplacées à l’intérieur de leur pays – elles étaient 24,2 millions l’année précédente.

Comment déterminer si une personne est un réfugié ou un migrant et qui plus est, quel « statut » donner aux personnes déplacées à l’intérieur d’un pays?

Les déplacés sont des personnes qui ont été forcées à s’exiler à l’intérieur même de leur pays. C’est notamment le cas lors des catastrophes naturelles et plus largement ces déplacements forcés sont liés à des problèmes environnementaux et ils vont vraisemblablement augmenter au cours des années à venir. L’exemple le plus récent est celui du tremblement de terre du Sichuan en Chine, où une partie de la population ne pourra certainement pas, selon les autorités chinoises, retourner vivre dans leurs villes ou villages d’origine.

Mais les déplacés sont également des personnes fuyant en raison des conflits : le 19 juin 2008, António Guterres (Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés) a terminé une mission en se rendant dans un des plus grand camp de réfugiés au monde, situé au Kenya, où il a rencontré un groupe de Kenyans déplacés, suite aux violences post-électorales du début de cette année.

Il s’est également rendu au camp de réfugiés de Dadaab situé sur la frontière du Kenya et de la Somalie, abritant 200 000 réfugiés dont 20 000 sont arrivés depuis Janvier 2008. 

En effet, le nombre des déplacés a énormément augmenté entre 2003 et la fin de l’année 2007 comme le montre ce graphique.

Source : UNHCR

Le 17 juin 2008 à Londres, lors du lancement d’une semaine d’activités pour célébrer la journée mondiale du réfugié, Antonio Guterres, a déclaré :

« Après une baisse du nombre de réfugiés pendant cinq ans, de 2001 à 2005, nous assistons à une augmentation pour la deuxième année consécutive (…). Nous sommes désormais confrontés à un mélange complexe de défis mondiaux qui pourraient engendrer un risque accru de déplacements forcés à l’avenir. Ces défis vont des urgences nouvelles et multiples liées à des conflits dans des points chauds de la planète, à la mauvaise gouvernance, en passant par la dégradation de l’environnement liée au climat... »

Les personnes migrant vers les pays du Nord, comme les Africains vers l’Espagne ou les Haïtiens vers les Etats-Unis, sont-ils réellement des migrants ou bien des « réfugiés de la faim » comme les appelle Jean Ziegler, n’ayant d’autre solution que de quitter leur pays pour ne pas mourrir ? Jusqu’ici ils étaient et sont encore considérés par certains gouvernements comme des migrants économiques.

Publicités

Une réflexion sur “Journée Mondiale du réfugié/World Refugee Day, 20 juin 2008

  1. merci Marie-Sophie de poster cette video (que je regarde en boucle) il ne devrais pas avoir un seul jour pour les réfugiés, ce jour devrait durer toute l’année et ces personnes qui font partie de notre quotidien devraient avoir plus de place et de visibilité dans notre vie.
    Nous sommes tous des réfugiés..

    bisoux

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s