Les cyclones ignorent les frontières : Dolly au Mexique


Dolly a semé la crainte dans la ville frontalière de Matamoros au Mexique, où les rues étaient vides au moment du passage du cyclone, l’alerte rouge ayant été respectée. Cependant, environ 110.000 habitants de Matamoros ont été affectés par les inondations et 95.000 par les coupures d’électricité.

Pêcheurs enlevant une structure en bois avant l’arrivée de Dolly à Playa Bagdad, Matamoros, Mexique

REUTERS/Tomas Bravo (MEXICO)

Mais le météore a touché une terre à 12:00 heure dans la « Isla del Padre » et « Puerto Isbel », à 50 kilomètres de Brownsville, au Texas.

Jeudi, à Playa Bagdad, des vents atteignant 160 km/h ont arraché sur leur passage des maisons, des panneaux publicitaires, des lampadaires et des arbres. Par ailleurs les toits des maisons et des commerces des pêcheurs plus éloignés, sur des plages situées près de la frontière avec les Etats-Unis, se sont envolés alors que les riches propriétés de Mexicains situées dans la même zone, n’ont pas subi de dégâts… ce qui laisse les plus pauvres dans le désarroi… Les villages de Las Higuerillas, El Mezquital et Las Islas, autour de Matamoros, étaient sous l’eau dès l’arrivée de Dolly et plus de 30 habitations ont été détruites et de gros dommages ont touché une quanrantaine de commerces ainsi que 2 hôtels.

Le Service Météorologique National (SMN) a annoncé ce vendredi que les fortes pluies vont continuer dans les Etats du Nord, du Nord-Est et du Nord-Ouest en raison de la circulation de la dépression tropicale Dolly.

Inondations à Matamoros, Mexique

Photo Reuters

Dolly, qui est repassée au stade de tempête tropicale, reste dangereuse pour le Nord du pays, en particulier pour les Etats de Tamaulipas et Nuevo León. Elle perd de la force tout en continuant sa route, accompagnée de fortes pluies et de vents qui ont causé la mort d’un homme, électrocuté à Matamoros, suite à la chute d’une ligne à haute tension.

Vue aérienne d’un secteur inondé de la ville de Matamoros, Mexique, après le passage de Dolly

REUTERS/Tomas Bravo (MEXICO)

Enfin, à partir de lundi, 600 personnes participeront à des actions sanitaires de base et à une vigilence épidémique dans les zones affectées par l’ouragan Dolly, surtout à Matamoros. Les groupes de personnel incluront des médecins, des infirmières et des aides-soignantes, afin d’ouvrir des consultations.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s