Hanna commence sa remontée vers le Nord-Nord-Ouest


Bulletin du NHC à 18h00 GMT :

A 2h00 PM AST (18h00 GMT) le centre de la tempête tropicale Hanna était situé à 21°4 de latitude Nord et 72° de longitude Ouest juste au Sud des îles Caïques.

Hanna se déplace vers le Nord-Nord-Ouest à environ 17 km/h. Une accentuation de la trajectoire vers le Nord-Ouest est attendu pour les prochaines 24 heures. Ainsi, le centre de Hanna devrait se diriger vers l’Est et le Nord-Ouest des Bahamas durant les deux prochains jours.

Trajectoire et alertes

Source : NHC

Des vents soutenus soufflent à environ 95 km/h avec des rafales plus fortes et Hanna devrait repasser au stade d’ouragan demain ou vendredi. La pression minimum au centre est de 994 hPa.

On s’attend à ce que Hanna produise un total de précipitations compris entre 100 et 200 mm avec des maxima isolés de 300 mm sur le Sud-Est des Bahamas, des Turques et Caïques, de l’Est de Cuba et de Puerto Rico ; un maximum de précipitations de 150 à 250 mm avec des maxima isolés supérieurs à 380 mm sont possible sur l’île d’Hispaniola avec des risques d’inondations et de glissements de terrain.

Image satellite GOES/NOAA à 18h45

Des inondations côtières dues à l’élévation du niveau de la mer jusqu’à 1,20 m au-dessus du niveau normal de la marée sont à prévoir, accompagnées de grandes vagues dangereuses, dans  les secteurs en alerte cyclonique.(Source : NHC).

Un article du dernier numéro de la revue « Nature » confirme que la saison cyclonique de l’Atlantique voit des phénomènes climatiques beaucoup plus intenses, ce qui aurait tendance à confirmer le rôle du changement climatique dans l’accroissement de l’intensité des ouragan, typhons et cyclones.

Une des questions les plus litigieuses dans le débat sur le changement climatique est de savoir si la force, le nombre et la durée des cyclones tropicaux augmenteront si il y a réchauffement. Les études à partir de modèles suggèrent apparemment tempêtes tropicales deviennent plus intenses, parce que les océans ont des températures plus élevées en moyenne et que, par conséquent ils fournissent plus d’énergie favorable à la formation de cyclone plus importants qu’auparavant.

De nombreux chercheurs pensent que l’augmentation des températures des océans est responsable de l’augmentation du nombre de cyclones de catégorie 4 et 5. Des calculs ont permis de montrer qu’une augmentation de 1° C des températures de surface de l’océan pourrait provoquer une augmentation de 31% de la fréquence de tempêtes de ces catégories 4 et 5 par an.

A suivre…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s