Après-cyclone en Haïti : l’aide internationale s’achemine


Nouveau Bilan des autorités haïtiennes : Hanna a fait plus de 500 morts dans le pays. Près de 70 000 personnes seraient sans abri et Haïti a lancé un appel d’urgence à la communauté internationale. Selon un bilan provisoire, les trois tempêtes qui ont ravagé Haïti (Fay, Gustav et Hanna) en moins d’un mois auraient fait plus de 660 morts.

Photo PATRICK FARRELL / MIAMI HERALD STAFF

Plusieurs pays de l’Union européenne et des agences de l’ONU se mobilisent déjà pour acheminer de l’aide aux victimes et la Commission européenne a à nouveau débloqué 2 millions d’euros. Les Etats-Unis, la France, le Canada, l’Espagne et d’autres pays ont déjà annoncé l’envoi d’aide humanitaire et la Croix Rouge française a lancé un appel de fonds d’urgence de 2,3 millions d’euros pour financer l’aide pendant six mois pour 10.000 familles. L’ONG Médecins du Monde doit envoyer aujourd’hui une équipe médicale et logistique de six personnes dans le nord d’Haïti afin d’évaluer les besoins médicaux de cette zone. Un cargo transportant des vivres fournies par le Programme alimentaire mondial (PAM) est arrivé dans le port des Gonaïves, hier, où les rues étaient recouvertes de boue et jonchées de carcasses d’animaux.

Arrivée du cargo du PAM et distribution de l’aide

Photo Reuters

Il s’agit de la première livraison d’aide. Le Pam a indiqué que plusieurs autres cargaisons devaient être acheminées par bateau et par avion.

Aid agencies struggle after Haiti storm – 06 Aug 08 (vidéo Al Jazeera)

Joël Boutrou, Coordinateur de l’ONU sur RFI, 06/09/2008 par Sandrine Bourg

Casques bleus des Nations Unies assurant la sécurité lors de l’arrivé du cargo du PAM aux Gonaïves

Photo REUTERS/Logan Abassi/Minustah/Handout (HAITI)

A ce stade d’urgence et étant donnée l’ampleur des besoins, la nourriture constitue le problème majeur. Mais l’acheminement de l’aide alimentaire aux sinistrés achoppe sur le niveau relativement élevé de l’eau boueuse et la dégradation des infrastructures routières.

Un des problèmes également inquiétants est celui des conditions sanitaires. Le principal risque sanitaire est incontestablement celui des maladies diarrhéiques du fait du manque d’eau potable. L’hôpital de Saint-Marc a reçu un appui des Cubains et du matériel chirurgical est arrivé. L’ONG Médecins Sans Frontières, de Belgique, en coordination avec le ministère de la Santé d’Haïti a transformé un centre sanitaire en petit hôpital à Rabuteau. Mais certains département du Sud et du Sud Est sont encore inaccessibles. Les infrastructures sont précaires (cf. Rapport OCHA du 05/09/08 et voir la carte des dommages en Haïti réalisée par mariesophie à partir des données des ONG)).

Photo AP

Carte des dommages en Haïti après Gustav et Hanna (réalisation mariesophie sur Google Maps)

Sources : OCHA, AFP, Croix Rouge française, AP.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s