Le G20 à Washington (novembre 2008)


Les pays participant au sommet

h_4_carte_g20

Source : G20/AFP/Le Monde

Un des grands moments de ce sommet reste la présence des pays émergents qui, comme le montre le document ci-dessus, Les grands pays émergents, tirent la croissance mondiale vers le haut et qui doivent être associés à part entière aux sommets concernant les affaires économiques de la planète.

Les présidents du Brésil, Luiz Inacio Lula da Silva, et d’Argentine, Cristina Kirchner, le 14 novembre 2008 à Washington

aleqm5hkfho97j2zf-hp7ba8bfifyotyla

Photo AFP/Présidence

Le Brésil et l’Inde qui se veulent les porte-paroles des pays émergents, veulent à tout prix que des décisions soient prises pour éviter des crises à répétition. En effet la crise actuelle touche de plein fouet les pays les plus pauvres dans la mesure où ils sont fortement dépendants pour les exportations de matières premières, entre autres. Les organismes financiers comme le FMI et la Banque Mondiale devront à l’avenir accorder une aide plus importante aux pays les plus vulnérables.

Le Premier ministre indien Manmohan Singh, le 13 novembre 2008 à New Delhi

aleqm5ibtwh7ul9q5vmt_ugg1gfl5ufjna

Photo AFP


Le sommet des puissances industrialisées et émergentes (G20) s’est ouvert hier, vendredi soir, avec un dîner à la Maison Blanche au cours duquel G. W. Bush a porté un toast à ses hôtes :

photo_1226731116205-1-0

Photo DDP/AFP – Steffen Kugler

George Bush au G20 (RFI)

Le but de sommet est de tenter d’élaborer une stratégie concertée face à la crise financière qui se répend très rapidement à l’échelle de l’économie mondiale. La tâche sera difficile, sans oublier que l’administration des Etats-Unis est en période de transition et que le président actuel ne sera plus, dans deux mois, l’interlocuteur dans ce groupe aujourd’hui réuni.

En effet, Barack Obama ne participera pas à ce sommet de samedi, ayant déliné l’invitation pour ne pas « empiéter » sur la fin de mandat de G.W. Bush, mais il a envoyé comme représentante, l’ex-chef de la diplomatie américaine de Bill Clinton, Madeleine Albright. Il est donc impossible de s’attendre à une avancée spectaculaire avant le 20 janvier prochain, même si la présidence française attend beaucoup de ce sommet, et une nouvelle réunion du G20 devrait être convoqué entre le 31 mars et le 30 avril (selon une source française) suite à un premier bilan effectué fin mars.

Friday evening at the White House President Bush welcomed world economic leaders to dinner, ahead of the G20 economic summit Saturday in Washington. (Nov. 14)


Selon la présidence française de l’Union européenne, le programme du sommet du 15 novembre 2008 portera sur les thèmes suivants :

1 – Amélioration de la régulation et de la surveillance financières à travers l’adoption de décisions concrètes applicables à très court terme ;

2 – Réforme des institutions financières internationales, en particulier renforcement du rôle du FMI ;

3 – Ordre du jour des prochains sommets en vue d’une réforme profonde de la gouvernance économique et financière mondiale.

Publicités

Une réflexion sur “Le G20 à Washington (novembre 2008)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s