Google soutient l’initiative « Predict and Prevent »


L’initiative « Predict and Prevent » (Prévoir et prévenir) est un nouveau réseau de surveillance des maladies nommé «Centre des pays de l’Afrique Australe pour la surveillance des maladies infectieuses(SACIDS)», premier réseau fondé sur la santé humaine et animale.

predict_graph

Il s’agit du regroupement au sein de Foresight, programme du émanant du Raoyaume-Uni qui aspire à combler le fossé dans la politique de santé entre le court et le long terme, de 25 institutions de  Tanzanie, Zambie, République démocratique du Congo, Mozambique et de Afrique du Sud (un élargissement à d’autres pays est prévu dans le cadre de la Communauté du Développement de l’Afrique Australe (SADC).) Ce programme est fondé sur l’étude des maladies infectieuses, impliquant plus de 400 chercheurs scientifiques. « La mission de ce réseau est d’exploiter les innovations scientifiques et technologiques qui visent à améliorer la capacité des pays de l’Afrique Australe, ainsi qu’à mieux détecter, identifier, et faire le suivi des maladies infectieuses qui sont originaires des humains, animaux, et plantes. » (Google Africa Blog et Google.org)

Global Viral Forecasting Initiative (GVFI) à Kinshasa

01_google_health

La mission du GVFI est de découvrir de nouveaux éléments pathogènes avant qu’ils ne deviennent des pandémies. La majorité des nouvelles pandémies ayant des origines animales, le GVFI se concentre sur l’identification des maladies transmissibles des animaux aux humains et travaille pour stopper leur diffusion. Les principaux terrains d’étude incluent le Cameroun, la Chine, la République démocratique du Congo, Madagascar et la Malaisie.

image_1

ProMed-mail et HealthMap travaillent sur l’amélioration de la détection de maladies émergentes et de leur surveillance.

03_google_health

A voir sur Google Earth, la localisation d’exemples de travaux dans ce domaine : fichier kmz

HealthMap combine ses efforts de détection numérique avec le réseau mondial de ProMed-mail de spécialistes de la santé des hommes, des animaux et des écosystèmes. Ensemble, ils souhaitent fournir des rapports dur des maladies émergentes, étendrent les réseaux régionaux en Afrique et Asie du Sud-Est et développer de nouveaux outils pour améliorer la détection et l’origine de nouvelles maladies.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s