Impacts humains du changement climatique : sensibilisation IRIN/UNEP


La Conférence des Nations Unies sur le changement climatique à Poznan s’est achevée samedi 13 décembre 2008 dans un climat d’inquiétude et de grande déception pour certains…

20081216

Fermier dans une région côtière du Bangladesh : lutte contre le changement climatique par surélévation des plantations.

Photo contributeur/IRIN

« Les 50 pays les moins avancés (PMA) et l’Alliance des petits États insulaires (AOSIS) – dont certains sont parmi les plus vulnérables aux changements climatiques – demandent instamment que tout soit fait pour limiter l’élévation de la température à 1,5 ° C et que les concentrations de gaz à effet de serre ne dépasse pas plus de 350 parties par million (ppm), ainsi que la réduction de 40 % des émissions dans les pays développés d’ici 2020 par rapport aux niveaux de 1990. » (IRIN, 15 Décembre 2008)

Exemple d’inondations côtières en milieu insulaire : Papouasie Nouvelle-Guinée, OCHA, 12 décembre 2008

200812122

Les côtes du Nord-Est de la Papouasie Nouvelle-Guinée (PNG) ont été touchées par des marées de tempête qui ont causé des inondations et le déplacement de dizaines de milliers de personnes. Entre 50 000 et 80 000  personnes seraient affectées par ces inondations selon le gouvernement de PNG. Cependant, le processus d’évaluation est très lent en raison de l’éloignement de beaucoup de secteurs, par manque de routes ce qui limite l’accès des ressources et du personnel.

A cette occasion et afin de sensibiliser la planète, l’IRIN et l’UNEP ( Programme des Nations Unies pour l’Environnement-PNUE), ont lancé, le 8 Décembre 2008, huit vidéos courtes résumant le coût humain du changement climatique en Afrique portant sur les thèmes suivant : agriculture pluviale, se protéger des  inondations, l’extension des déserts, la malaria (paludisme), l’érosion côtière, la sécheresse en montagne, inondations fluviales, irrigation

kenya_eau_recoltes

Cliquer sur la photo pour accéder à la vidéo

Photo extraite de la vidéo « Harvesting Rain » (IRIN/UNEP) : Dans les zones arides des terres agricoles de l’est du Kenya, une ONG allemande est allée aider les communautés dans leur récolte d’agriculture pluviale. L’eau est capturée à l’aide de réservoirs lorsqu’elle descend des parois rocheuses. L’eau est ensuite recueillie et vendue pour un prix symbolique.

st_louis_senegal

Cliquer sur la photo pour accéder à la vidéo

Photo extraite de la vidéo « Coastal erosion » (IRIN/UNEP)

Vous trouverez également de nombreux liens sur le site de l’OCHA concernant la préparation au changement climatique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s