Mayotte : conditions hallucinantes de rétention des migrants


En avril 2008 (1, 2, 3), nous dénoncions sur ce blog les conditions de l’immigration clandestine dans le sud-ouest de l’océan indien, au sein de l’archipel des Comores,  en rappelant que cet archipel est en partie formé par l’Union des Comores (Grande Comore, Mohéli et Anjouan), indépendante depuis 1975, et Mayotte qui a souhaité son rattachement à la France.

En soutien aux peuples de cet archipel, et au collectif de jeunes franco-comoriens STOP KWASSA, nous tenons à exprimer notre indignation devant les conditions de rétention infligées aux immigrants comoriens dans le Centre de Rétention Administrative (CRA) de Pamandzi, à Mayotte dont témoigne cette vidéo publiée par Libération, puis Amnesty International.

Le film, tourné en octobre par un agent de la Police aux frontières (PAF), montre des dizaines d’hommes entassés dans une pièce dont la grille est fermée à double tour, des femmes et des enfants couchés sur des matelas de fortune, à quelques mètres des poubelles où se trouvent les restes du repas. Interrogé par Libération, un agent de la PAF raconte qu' »il est très fréquent que le nombre de retenus dépasse les 150, voire les 200″ (Nouvel Obs, 22/12/2008).

Pour rappel : à Mayotte, les estimations varient entre 45 000 et 60 000 clandestins, principalement issus des Comores et surtout de l’île d’Anjouan se trouvant à 70km.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s