A propos du séisme au Costa Rica (janvier 2009)


Au Costa Rica 150 failles sont identifiées et peuvent générer des tremblements de terre atteignant une magnitude entre 5 et 6,5 sur l’échelle de Richter.

2296833_101

Source : RSN de l’Université du Costa Rica et SIG Grupo Nacion


Ces failles locales dont certaines sont visibles atteignent jusqu’à 15 km de profondeur.  Des géologues de la Red Sismológica Nacional (RSN) et de l’Université du Costa Rica expliquent que la majorité des failles (environ 122) n’ont pas encore été étudiées en raison du manque de financement des laboratoires scientifiques. Parmi celles qui ont fait l’objet d’une étude, une vingtaine enregistrent des mouvements importants pouvant générer des secousses supérieures à 4  sur l’échelle de Richter.

photo11

Photo RSN

Walter Montero, géologue, précise que lorsque l’on observe les failles sur des cartes, on se rend compte qu’elles sont regroupées dans différentes régions et quelles ont très probablement des relations les unes avec les autres : le dernier séisme s’est produit sur la faille de Angel-VaraBlanca qui a activé d’autres failles provoquant de fortes répliques.

atlas

Atlas publié en 2003, localisation précise d’au moins 100 failles qui se concentrent dans le secteur montagneux de la vallée centrale et ses environs.

Sources : La Nacion et RSN

Traduction d’extraits de Planète Vivante

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s