Bilan en cours des impacts cycloniques sur Madagascar (Eric et Fanele)


L’IRIN (Bureau des Nations Unies pour la Coordination des affaires humanitaires) signale dans un communiqué que « ses équipes d’évaluation d’urgence se battent pour avoir une idée des dégâts à Madagascar après la tempête tropicale « Eric » et le cyclone « Fanele » qui ont touché l’île de Madagascar dans l’océan Indien. »

– Eric : 1960 personnes seraient touchées, 1652 bâtiments, pour la plupart des maisons seraient endommagées, 1 personne décédée, 27 blessées et 992 personnes sans abri (Source :  Dia Styvanley Soa, porte-parole Bureau national de la gestion des risques et catastrophes (BNGRC).

En effet, la forte tempête tropicale, après avoir frappé Fénérive, a continué sa route en longeant la côte.

traj_complete_06

Fanele : sur la côte ouest de Madagascar, au Sud de Belo-sur-Mer, dans les premières heures de mercredi 21 Janvier.

Selon Dia Styvanley Soa, porte-parole du Bureau National de gestion des des risques et catastrophes (BNGRC)

«Les dégâts sont actuellement évalués à 80% pour la ville de Morondava et sa périphérie. Toutes les maisons d’habitation ont été décoiffées, environ 64 000 personnes sur les 80 000 habitant la ville n’ont plus de toit. Et ce bilan reste encore provisoire» (Express de Madagascar – Edition n° 4215 du 22-01-2009)

A noter : de vastes zones d’inondation coupant des milliers de personnes du reste du pays, les rues de tous les quartiers étant immergées.

En regardant un extrait de la carte de Madagascar (Google Maps), centré sur Morondava, on comprend très vite pourquoi cette région côtière, particulièrement basse, est ravagée par les inondations et les vents qui ont accompagné Fanele.

madagascar_2

Extrait de la Carte Google Maps en cours de réalisation « Impacts et dommages du cyclone Fanele et de la Tempête tropicale Eric (Madagascar) » (auteurs : MarieSophie Planète Vivante et Tomavana)

Heureusement, Madagascar s’est, apparemment, investi de manière conséquente récemment dans la préparation face aux catastrophes naturelles. Selon le Secrétaire exécutif du BNGRC, l’accent a été mis sur les stocks de nourriture et de matériels de premiers secours, ce qui permet une première aide rapide ; de plus, il semble que l’on assiste à une décentralisation des responsabilités avec le développement de plans d’urgence régionaux. Le BNGRC et ses partenaires, les agences de l’ONU et les ONG, ont également effectué des  simulations d’interventions d’urgence dans différentes régions du pays selon l’ IRIN.


Cependant, rappelons que Madagascar a subi en 2008 le passage de 3 cyclones Fame, Jokwe et Ivan avec des vents très forts et des inondations qui ont tué 100 personnes, affectant 340 000 autres dont 190 000 qui ont définitivement perdu leur maison.

Une grande partie de la prévention repose, en effet, sur l’aménagement de certaines portions du littoral, en particulier à proximité des zones les plus densément peuplées et mises en cultures. Ceci veut dire que la construction de digues et la réhabilitation de certains littoraux particulièrement érodés est à envisager, ce qui est notamment le cas de Morondave ou de Majunga situées à l’enbouchure de fleuves et totalement ensablées et envasées. Ce phénomène augmente évidemment les risques d’inondations et donc de submersion de certaines parties de ces villes en cas de fortes tempête et de cyclone et à moyen terme de façon définitive, au fur et à mesure de l’élévation du niveau des océans dans le cadre du réchauffement climatique.

Publicités

Une réflexion sur “Bilan en cours des impacts cycloniques sur Madagascar (Eric et Fanele)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s