Fusion sur la calotte glaciaire du Groenland en 2008


De nouveau un constat du réchauffement climatique révélé par le scientifique Marco Tedesco et ses collègues de la NASA témoin cette image satellitale :

greenland_ssi_2008

Source : Carte de Robert Simmon, sur la base de DMSP SSM / I des données de Marco Tedesco, City College de New York. Caption by Holli Riebeek. Légende de Holli Riebeek.

Rappelons, en premier lieu, que la fusion en physique est le passage de l’état solide à l’état liquide, donc dans le cas présent la fonte des glaces.

Cette carte, effectuée à partir des données du capteur spécial Microwave Imager (SSM/I) à bord du stellite F13 de l’US Defense Meteorological Satellite Program (DMSP), montre que la calotte glaciaire du Groenland a connu une fusion extrême durant l’année 2008, par rapport à la moyenne du nombre de jours de fonte relevés entre 1979 et 2007.

Cette fonte est particulièrement visible à la périphérie Nord de la calotte, à la périphérie Ouest et dans une moindre mesure également à l’Est. La couleur rouge permet de constater que la fonte durant l’été 2008 a duré plus longtemps que la moyenne dans de nombreux endroits, dans le Nord avec un nombre de jours record de fonte qui constitue des anomalies.

Selon le rapport scientifique de Marco Tedesco, les températures au sol, à proximité des stations météorologiques ont été élevées : la température moyenne entre Juin et août 2008 s’est élevée au-dessus de la moyenne de +3° Celcius, avec des températures record dans de nombreuses stations météorologiques.

Grâce aux mesures effectuées par différents satellites, les chercheurs espèrent être en mesure de produire des cartes plus précises sur la température et l’accumulation de neige sur les plaques de glace (cf. le blog suivant pour en savoir plus).

greenland_summit_oblique

Summit Camp, one of the most isolated spots on Earth, consists of a handful of permanent buildings, surrounded by temporary housing in the summer months. (Photograph courtesy John Burkhart, GEOSummit.)

Sources :

NASA/Earth Observatory

Tedesco, M. Fettweis, X., Van den Broeke, M., Van de Wal, R. Smeets, P. (2008, Octobre 7). Extreme snowmelt in northern Greenland during summer 2008. Eos, 89 (41), 391.

Publicités

3 réflexions sur “Fusion sur la calotte glaciaire du Groenland en 2008

  1. bonjour, pouvez-vous estimer le niveau d’eau que cela a engendré en 1 année?
    peut-il avoir un effet sur le monde marin, tels les 200 baleines échouées en tazmanie ou pas? a part espérer un trou noir pour remettre la planète en état que peut-on faire de concret pour que cela s’arrête; ou plutôt que l’homme s’arrête, car les animaux et la nature ni sont pour rien!
    merci

    J'aime

  2. M. Tedesco effectue des mesures sur la fonte de la calotte glaciaire en nombre de jours afin de comparer les évolutions de la fonte dans le temps. Je n’ai pas trouvé de mesures concernant le niveau de la mer.

    J'aime

  3. Bonjour,
    Je suis allé sur le blog, mais le problème c’est écris en anglais et je ne le comprend pas .
    C’est bien dommage !
    Question : quelle est l’épaisseur de glace au Groenland ?
    quelle est le temps estimé pour que sa surface glacée soit entièrement fondue ?
    Cette ile a-telle des volcans comme sa sœur du sud ?
    Si toute sa glace fondait qu’elle sera la hauteur en plus dans l’océan ?
    Supposons une hypothèse que toutes les glaces fondent très très rapidement combien de temps elles mettrons pour arriver sur les cotes Américaine, d’Afrique , Européenne etc… 1 journée , une semaine, un mois ?
    M

    Bretagne le 23/8/2009

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s