Impacts environnementaux d’une croissance urbaine démesurée : le cas de Las Vegas


Le lac Mead, lac artificiel à cheval sur les Etats du Nevada et de l’Arizona, est le plus grand réservoir d’eau des Etats-Unis, qui doit son existence au barrage Hoover, construit au début du XXe siècle, sur la rivière Colorado. Il alimente notamment la ville de Las Vegas, située dans l’Etat du Nevada, nébuleuse urbaine qui continue à croître en dépit des sonnettes d’alarme tirées par les scientifiques sur l’éventuel assèchement du lac Mead.

Google Earth : Lac Mead et emplacement du barrage Hoover

lake_mead1

Selon les études menées par le physicien Tim Barnett et le climatologue David Pierce,  à l’Institut Scripps d’Océanographie de UCSD (Université de Californie de San Diego), il y aurait 50% de probabilités que le Lac Mead, source majeure d’eau pour des millions de personnes vivant dans le Sud-Ouest des Etats-Unis, soit à sec en 2021 si les conditions du changement climatique sont conformes aux prévisions et si il n’y a aucune mesure politique prise pour la réduction de la consommation en eau.

Sans l’existence du lac Mead, le sytème de la rivière Colorado n’a aucune possibilité de supporter la consommation de la population du Sud-Ouest, notamment si elle doit faire face à une année d’exceptionnelle sécheresse. Dans un tel cas, le débit de l’eau délivrée deviendrait particulièrement irrégulier.

Barrage Hoover (Hoover Dam), Google Earth

hoover_dam1 hoover_dam2

Selon les deux chercheurs, les facteurs naturels comme l’évaporation et la sècheresse et les impacts du changement climatique induits par l’homme (forte demande et mauvaise gestion de la consommation), créent un déficit net annuel correspondant à une quantité d’eau pouvant alimenter 8 millions de personnes par an (Source : Scripps News).

Sachant que les principales grandes villes comme Los Angeles, San Diego et La Vegas sont alimentées par le bassin de la rivière Colorado, les inquiétudes sont largement justifiées.

Carte des villes alimentées par le Lac Mead

carte_alimentaiton

Source : Google Earth

Prenons le cas de Las Vegas. En effet, la croissance de la « capitale du jeu », entre 1984 et 2009, située en plein désert, est impressionnante. Elle est présentée par une série d’images satellites de la NASA (Earth Observatory). Ces images qui peuvent être vues sur Google Earth et sur une vidéo créée par Map Room,  montrent à quel point l’équilibre naturel dans cette région est mis en danger par la tache urbaine de Las Vegas.

Si d »après le recensement de l’année 2000, Las Vegas comptait 478 434 habitants, la population de la ville estimée en 2008 est de 603 093 habitants (US Census Bureau). Par ailleurs, la population de son agglomération a été multipliée par trois en 20 ans et compte à présent 1 996 542 habitants et cette agglomération s’alimente en eau, pour 90%, par le lac Mead.  La croissance de Las Vegas dépend donc largement de l’approvisionnement en eau, en plein milieu du désert. En effet, le « Strip », large avenue du centre de Las Vegas bordée de complexes hôteliers rivalisant par leur taille et leur démesure et de vastes casinos, a un besoin insatiable d’eau, sans oublier la périphérie de Las Vegas abritant les populations travaillant dans la ville. En même temps, l’Ouest a subi une sécheresse particulièrement importante, la Rivière du Colorado fournissant moins d’eau au Lac Mead.

Le « Strip » vu d’avion en 2002

118-1865_img_retouchee

Photo JM pour Planète Vivante, septembre 2002

Vues en 3D de Las Vegas : Google Earth 2008

strip_3d_1 strip_3d_2 aeroport_3d north_vegas_3d_1

Photo 1 et 2 le « Strip », 3 aéroport, 4 North Las Vegas

Si la « Capitale du Jeu » recycle ses eaux usées, elle continue à en perdre beaucoup en alimentant une végétation inadaptée au milieu désertique et les autorités de la ville subventionne maintenant les propriétaires pour enlever une partie de cette végétation, ce qui a permis de remarquer une certaine chute de la consommation d’eau par personne durant ces dernières années. Mais ne s’agit-il pas d’une « goutte d’eau dans l’Océan » ???

Quelques exemples de consommation d’eau dans les complexes hôteliers… sans compter les brumisateurs le long de l’avenue, pour le bien-être des touristes !!!

mirage01 vue_venitian1 bellagio_jeu_eau bellagio_interieur01 venetian_interieur01

Photos JM pour Planète Vivante : 1 et 2 les jardins du « Mirage », 3 les jeux d’eau nocturnes au « Bellagio », 4 les immenses parterres fleuris à l’intérieur du « Bellagio », 5 la reconstitution des canaux à l’intérieur du « Venetian » sous faux-plafond…

Pour approfondir le sujet :

Nasa Earth Observatory, « 25 Years of Growth in Las Vegas« , 01/03/2009

Scripps Institution of Oceanography, UC San Diego, 12/02/2008

Las Vegas, Wikipedia

Article Reuters, 21/08/2007 « Las Vegas growth depends on dwindling water supply »

US Census Bureau, statistiques Nevada

Publicités

3 réflexions sur “Impacts environnementaux d’une croissance urbaine démesurée : le cas de Las Vegas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s