Antarctique : Risque de rupture en bordure de la plate-forme de Wilkins


Dans l’Antarctique, la plate-forme de Wilkins risque de se rompre au niveau du pont glaciaire la reliant aux îles Charcot et Latady. En effet, de nouvelles crevasses se sont formées cette semaine. Un morceau de calotte glaciaire de 400 km2 a commencé à se désintégrer après l’apparition d’une nouvelle faille et des icebergs de différentes tailles sont apparus.

Localisation générale

localisation

Source : Google Earth (cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Le satellite Envisat a capturé le stade précoce de la dislocation de la glace qui relie le pont de glace du plateau Wilkins aux îles de Charcot et Latady, le 2 avril 2009 à 05h18 UTC. Les nouvelles crevasses qui se sont développées le long de l’axe du pont de glace sont visibles et le premier détachement le long de ces nouvelles crevasses s’est produit environ 7 heures plus tard.

asar200904021_h1

Crédits: ESA (annoté par A. Humbert, Université de Münster)

Le premier détachement d’un iceberg est observé sur l’image acquise le 2 avril 2009 à 11h55 UTC (ci-dessous). Nous voyons le clivage perpendiculaire à l’axe de la longueur élargi et l’iceberg qui s’est formé.

asar200904022_h

Crédits: ESA (annoté par A. Humbert, Université de Münster)

L’Agence spatiale européenne (ESA) grâce au satellite Envisat peut, en raison des risques de rupture du glacier, observer au quotidien les modifications se produisant sur la calotte glaciaire. En mars 2008 il y avait eu déjà un démentèlement (post 1 et post 2) et en Novembre 2008, de nouvelles crevasses s’étaient produites comme le montre l’image satellite du 26 novembre 2008.

wilkins26nov2008timeline_h

Animation des évènements (ci-dessous) : L’île visible dans le coin supérieur gauche de l’image est l’île de Charcot. Le Wilkins est relié à à cette île et à celle de Latady par un pont de glace d’environ 100 km de long et seulement quelques km de large.Angelika Humbert, chercheur à l’Institut de Géophysique de Münster, explique que « au cours de la dernière année, le Wilkins a perdu quelques 1800 km2, soit environ 14% de sa taille. Les évènements de dislocation de Février et de Mai 2008 se sont produit en quelques heures, laissant la partie restante du pont de glace dans une situation précaire« .

La calotte glaciaire du Wilkins a été stable durant la majorité du siècle dernier, avant qu’il ne commence à se rétracter dans les années 1990. Les chercheurs travaillent actuellement sur les causes de ces phénomènes relativement récent et rapides afin de savoir s’il s’agit réellement des effets du réchauffement important au cours des 50 dernères années (2,5°C dans la péninsule antarticque), ce qui est nettement supérieur à la moyenne.

animation_resize_08030409

Source : ESA

Pour mieux comprendre, une vidéo de la BBC


J’en profite pour signaler la sortie, il y a quelques jours, de la revue « La Géographie » dans les kiosques qui consacre sont N° 1532  au thème « Neige et glaces : la planète du froid ».

t5635

Sources : Sciences Daily, 4 avril 2009, ESA

Publicités

2 réflexions sur “Antarctique : Risque de rupture en bordure de la plate-forme de Wilkins

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s