Puissant séisme dans le centre de l’Italie Avril 2009 : victimes et destructions


Communiqué : Le Monde avec AFP, Reuters, AP, 19h25 (heure française)

« Au moins cent cinquante personnes sont mortes au cours du séisme qui a secoué les Abruzzes dans la nuit du dimanche 5 au lundi 6 avril, selon un nouveau bilan donné par les secours. Le bilan n’a cessé de s’alourdir dans la journée. »

Un séisme de 6.3 sur l’échelle de Richter * a secoué la région des Abruzzes, lundi 6 avril 2009 à 01h32 UTC (3h32 heure locale).

Selon l’institut nord-américain (USGS) la localisation exacte du séisme est : 42°423 de latitude Nord, 13°395 de longitude Est et à 10 km de profondeur. Ce qui donne sa localisation à :

70 km de Pescara ; 95 km au Nord-Est de Rome ; 115 km au Sud-Est de Perugia ; 135 km au Sud  d’Ancona

Selon un communiqué de la protection civile italienne, l’épicentre du séisme d’une magnitude de 5,8 se trouvait à 5 kilomètres de profondeur sous L’Aquila.

Localisation sur Google Earth/USGS

seisme_italie_01-ge

Source : Google Earth/USGS (cliquer sur la carte pour l’agrandir)

Il s’agit d’un séisme meurtrier, plus de 50 victimes selon le Ministre italien de l’Intérieur (bilan provisoire) et le chiffre de 50 000 sans abri est avancé. De nombreux édifices du centre historique de la ville de l’Aquila se sont effondrés ou ont été endommagés. L’état d’urgence nationale a été déclaré. C’est, d’ores et déjà, le séisme le plus meurtrier en Italie depuis celui qui avait fait 2 735 morts en 1980 en Campanie, dans le sud du pays.

photo_original_29161

Source : Le centre historique d’Aquila a particulièrement souffert. La nef d’une église s’est effondrée de même qu’une partie d’une résidence pour étudiants. Un hôpital de la ville a dû être évacué par peur des répliques. De très nombreux édifices portent les traces du séismes. (REUTERS/Alessandro Bianchi)

Selon l’USGS, le séisme a eu lieu sur une une faille orientée NO-SE dans la chaîne centrale des Apennins, qui s’étend du golfe de Tarente au Sud jusqu’à la lisière Sud de la plaine du Pô, dans le Nord de l’Italie.

Carte sismique de l’Italie

italy

Source : USGS

L’échelle des couleurs indique la profondeur des séismes.

Tableaux et cartes de l’exposition supposée de la population lors de ce séisme

tableau01

Source : USGS

Ce tableau utilise l’échelle de Mercalli**

Carte complétant le tableau précédent

tableau02

Source : USGS

Les différentes zones touchées sont délimitées par des lignes de différentes couleurs qui permettent de se référer à celles du tableau précédent. Exemple : à l’intérieur de la zone entourée d’une ligne jaune, l’échelle de Mercalli est de VI. Il suffit de se reporter au tableau pour évaluer l’intensité des dégâts et le nombre approximatif de personnes touchées par le séisme.

L’INGV (Istituto Nazionale di Geofisica e Vulcanologia) explique que la péninsule italienne est touchée par des séismes intermédiaires et profonds. Bien que le nombre de séismes soit relativement faible, ils aident à comprendre la dynamique du processus de profondeur. Les tremblements de terre de 500 km de profondeur se produisent dans la région Sud de la mer Tyrrhénienne et leur profondeur augmente en allant du Sud-Est vers le Nord-Ouest. La plupart de l’activité est concentrée à 300 km de profondeur, où les tremblements de terre peuvent atteindre une magnitude de 7. Un petit nombre de tremblements de terre de magnitude modérée, inférieure à 4 et de profondeurs intermédiaires, peuvent également se produire dans le Nord de l’Apennin. La profondeur maximale observée pour ces tremblements de terre est d’environ 100 km et même s’ils sont encore peu étudiés, ils suggèrent un processus de subduction active dans ce secteur de la péninsule italienne.

—————

* L’échelle de Richter est l’échelle sismique objective de référence qui évalue l’énergie des séismes par la valeur de la magnitude.

** L’échelle de Mercalli est une échelle de classification des séismes. Elle est subjective, fondée sur l’étendue des dégâts observés. Elle comporte 12 degrés qui expriment l’intensité des séismes.

Pour toute information supplémentaire, se référer à la page « Fiches Techniques« 

Post « Suivre les séismes en temps réel« 

A visiter également le CSEM (Centre Sismologique Euro-Méditerranéen) en anglais


5 réflexions sur “Puissant séisme dans le centre de l’Italie Avril 2009 : victimes et destructions

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s